Gestion de la Province et des diocèses de la Province de Bordeaux, dans le jeu en ligne Les Royaumes Renaissants.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous souhaitez rencontrer l'archevêque ? C'est Ici [HRP]Forum officiel secondaire[/HRP]
Vous voulez savoir qui s'occupe de votre paroisse ? C'est Ici
Si vous avez des soucis avec la barre d'ascenseur lors de la création/édition/citation d'un post, passez sous firefox; le soucis vient d'IE.

Partagez | 
 

 1.f: les saintes

Aller en bas 
AuteurMessage
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: 1.f: les saintes   Mar 14 Jan - 21:02

1.f. Les Saints

Les Saints sont des humains qui se sont distingué par une vie pieuse, une grande sagesse et une mise en pratique quotidienne des sept vertus théologales. Leur vie est relatée dans le livre 3 du Livre des Vertus

La sainteté est définie par le point 0.1 du Livre Préliminaire du droit Canon intitulé : Le dogme Aristotélicien.

Le dogme Aristotélicien a écrit:
Article 12: Les saints étant les défunts aristotéliciens dont la vie fut exemplaire, tous les aristotéliciens se doivent de les honorer et de s’inspirer d’eux dans leur propre vie spirituelle.

Article 13: Pour qu’une personne soit déclarée sainte, il faut qu’elle soit morte, qu’elle ait vécu en modèle de vertu, que son hagiographie ait été rédigée, et validée par la Curie puis par les fidèles.

Article 14: Une hagiographie étant un texte sacré, toute critique ou remise en cause de ceux-ci est un acte d'hétérodoxie.

Il y a trois types de saints :
- les apôtres : les 12 hommes et femmes qui suivirent Christos
- les anciens : canonisés avant l'ère du Renouveau de la Foi
- les modernes : canonisés depuis l'ère du Renouveau de la Foi

HRP : encore un avertissement, les saints aristotéliciens ne correspondent pas forcément aux saints chrétiens IRL. Il y a des femmes parmi les 12 apôtres. Les saints anciens ont été adaptés aux RRs. Quant aux modernes, ce sont d'anciens joueurs !


  • Que nous apprennent les saints ?

1 ) Votre cellule porte le nom d'un Saint ou d'un Apôtre ou d'un Archange. Expliquez son action. Liste des Saints
2 ) Quel saint développe la nécessité pour la Cité de s'occuper des enfants ?
3 ) Pourquoi Horace est-il devenu le saint patron des archivistes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suntzu

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: 1.f: les saintes   Ven 17 Jan - 10:53

1 ) Votre cellule porte le nom d'un Saint ou d'un Apôtre ou d'un Archange. Expliquez son action. Liste des Saints

Monseigneur, Sainte Galadrielle ne figure pas dans la liste des saints fourni mais la Hagiographie de Sainte Galadrielle l'Archange  se situe bien dans le livre des vertus. Nous pouvons la trouver ICI.

L'action de Sainte Galadrielle

L'action se déroule lors de la destruction de Oanylone. Galadrielle faisait partie de ceux qui croyait encore en l'amour du Très Haut. Elle reconnaissait également les pèchés que les hommes avaient commis et les assumait avec humilité.

Dieu s'adressa à elle une première fois et lui dit :

Citation :
Galadrielle, des sept humains qui incarnent les vertus suprêmes tu es celle qui possède le moins et n’éprouve jamais le besoin, aide cette femme pour me prouver que tu incarnes bien la conservation et tu seras récompensée.

Alors, durant les deux jours qui suivirent, Galadrielle ne mangea qu'un quignon de pain, laissant le reste de sa ration à la femme qui fut sauvé.

Dieu s'adressa à nouveau à Galadrielle et lui dit :

Citation :
Galadrielle, des sept humains qui incarnent les vertus suprêmes tu es celle qui possède le moins et n’éprouve jamais le besoin, offre à tes compagnons tout ce que tu possèdes pour me prouver que tu incarnes bien la conservation et tu seras récompensée.

Alors, Galadrielle donna tout ce qu'elle possédait même sa robe, qu'elle garda néanmoins à la demande d'une femme comme prêt.
Elle ne mangea que grâce à l'amitié de ses compagnons qui chacun leur tour lui donnèrent un peu de quoi se nourrir chaque jour.

Le septième jour arriva, la sol se déchira, les flammes sortirent de la terre et toute la ville fut engloutie. Galadrielle, ses six compagnons et leurs disciplines s'étaient réfugiés sur un colline où ils assistèrent au cataclysme. C'est alors que la lumière tomba sur eux. Galadrielle, Raphaëlle, Michel, Sylphaël, Gabriel, Georges et Miguaël eurent l'honneur d'être appelés archanges pour l'humilité ainsi que la vertu qu'ils avaient tous incarnés, leurs disciples devinrent des anges car ils avaient prouvés eux aussi leur désir de repentance.


Galadrielle est devenue l'un des sept archange avait pour mission d'aider les humains et de lutter contre la créature sans nom.
Dans un premier temps elle regarda les humains se livrer au paganisme mais après la naissance du prophète Aristote changea les choses.
A chaque prière qui lui était adressé, elle descendait sur terre pour pour octroyer son pardon.

Il vint un jour où Dieu demanda personnellement à Galadrielle d'accomplir une mission pour lui. Il la convoqua, elle se présenta à lui en toute humilité et il lui dit:

Citation :

Galadrielle, tu vas accomplir pour moi une quête. Tu vas aller dans les terres oubliées, là où se trouvent les ruines de Oanylone, je veux que tu me ramène la Couronne de la Créature-Sans-Nom.

Galadrielle partit alors pour un long voyage.
L'emplacement des terres oubliées n'étaient connues d'aucun homme et seul un ange pouvait y accéder en volant. Ce n'étant que des lieues et des lieues de terres arides et noires, sans aucune vie ou goutte d'eau. Galadrielle trouva à l'emplacement des ruines d'Oanylone une immense crevasse. Durant des jours elle chercha autour la Couronne de la Créature-Sans-Nom sans succès.
Désespéré elle songea à abandonner et rentrer honteuse au Paradis pour avouer son échec à Dieu. C'est alors qu'un râle sortit de l'immense crevasse. Galadrielle comprit alors qu'elle devait aller chercher la couronne dans le gouffre. Elle plongea dedans, illuminant sa route grâce à la lumière divine qu'elle irradiait.
Au fond du gouffre, sur un piédestal entouré de lave elle trouva la couronne. Enorme, toute en or et sertis de nombreuses pierres précieuses elle témoignait de l'orgueil de la Créature-Sans-Nom. Galadrielle prit alors la couronne et sortit du gouffre mais là fut attaquée. La Créature-Sans-Nom en personne lui sauta dessus, l'enveloppant de sa noirceur. Elles combattirent durant plusieurs jours n'arrivant pas à faire triompher ni la lumière ni l'ombre. C'est alors que Georges, Archange de la Justice arriva pour aider Galadrielle. Il transperça la Créature-Sans-Nom avec sa lance la repoussant et la faisant fuir. Il ramena alors Galadrielle et la couronne au Paradis, là Dieu détruisit l'objet, symbole de convoitise et gratifia Galadrielle d'une grâce divine pour son combat contre la Créature-Sans-Nom


2 ) Quel saint développe la nécessité pour la Cité de s'occuper des enfants ?

Il s'agit de Saint-Nicolas

Citation :
La Légende de Saint-Nicolas, relatée par François de Villeret, nous apprend qu'au début du XIe, Nicolas vivait comme boulanger à Rochefort. Il n'avait pas de plus grand plaisir que de gâter et protéger les enfants, lui qui n'avait pas eu la chance de voir grandir les siens. Rapidement, Nicolas fait l'unanimité autour de lui pour sa gentillesse, son amabilité mais aussi son érudition, sa foi et sa piété. Il fait montre de générosité en donnant selon ses pauvres moyens. Mais l'aristotélisme n'est pas solidement ancré, à Rochefort, et Nicolas passe pour un illuminé et un naïf. Mais il n'en a cure, pardonne à qui le méprise et continue à déborder de gentillesse et de générosité.

Un jour, voulant protéger un enfant qui avait volé le boucher pour se nourrir, Nicolas reçoit un coup de couteau. Il est transporté dans sa demeure, mais il y reste seul, mourant. Le lendemain matin, un dimanche à l'heure de la messe, il reparait à l'église. Sa blessure est guérie, sans même une cicatrice. Il traverse l'allée, droit vers l'autel. Il s'y agenouille sans prêter la moindre attention au curé et commence à prier. Le silence se fait dans l'église, plus personne n'ose bouger, que ce soit les membres ou les lèvres.
Citation :

Nicolas s'éteint le 6 décembre 1021. A Rochefort, l'émoi fut important. Nicolas était aimé et respecté de tous. Les enfants furent si tristes de perdre un tel guide et protecteur que l'apprenti boulanger du village leur offrit des biscuits à la canelle pour tenter d'apaiser leur chagrin.

Depuis ce jour, tous les ans à la même date, les gens de Rochefort offre des gateaux aux enfants. La tradition s'est rapidement étendue aux villages alentours pour à toute la région, des Flandres à l'Alsace. Saint Nicolas est considéré comme le protecteur des enfants.

3 ) Pourquoi Horace est-il devenu le saint patron des archivistes


Après avoir été remplacé à Montpensier Horace hérita de la cure de Aurillac et remplaça le prête nommé "grand bénêt" par les paroissiens.
En arrivant, il du mettre en oeuvre toutes ses compétences pour réorganiser la paroisse. C'est ainsi qu'éclôt, dans cette administration à réinventer, les premiers registres d'Horace.
Tel Aristote, Horace mit par écrit tous ce qu'il pouvait l'être, et d'une façon très mitéculeuse, afin de classer et de conserver. Rien ne fut épargné : les actes de baptèmes, de mariages, les activités des paroissiens, les fonctions de ses différents collaborateurs, leur appartenance à un ordre religieux. Bref, l'esprit d'Aristote semblait resurgir dans l'oeuvre du pieux Horace.
Les paroissiens furent stupéfaits d'un tel travail, l'évêque Himérius d'avantage. Le prélat lui aurait demander de venir le seconder dans ses fonctions et d'étendre les archives d'Aurillac à tout le diocèse. Ce qu'il fit.
Le registre d'Horace prit ainsi de plus en plus d'ampleur, les laïcs obsèrverent avec curiosité et fascination ce système emprunté aux savants antiques. Les fidèles vinrent de plus en plus nombreux s'enregistrer auprès d'Horace, les diocèses voisins s'y associèrent. Le scriptorium de Clermont devint un formidable atelier d'écriture, et le batiment des archives, par sa démesure, était tout simplement comparée à la bibliothèque Romaine.
La réputation de l'entreprise fut telle, que son écho parvint jusqu'aux oreilles du nouveau Pape, le très saint père Eugène V.
D'Aurillac à Rome, Horace par son ingéniosité et sa dévotion envers l'Eglise était finalement parvenu à créer l'outil le plus puissant d'occident.
Horace, dans l'intérêt de l'Eglise et de ses tumultueuses réformes en cours, aquiesca les propositions de votre serviteur et de l'éminence Arnvald de devenir Archiviste personnel du pape et de l'Eglise universelle.
Les registres seraient conservés à Rome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suntzu

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: 1.f: les saintes   Mar 28 Jan - 6:08

Après quelques jours, Suntzu repassa par la salle de classe pour voir l'avancement des travaux. Pas de professeurs à l'horizon, et bien je repasserais plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: 1.f: les saintes   Mer 29 Jan - 18:46

J'ai donc lu tous vos devoirs et cela fu avec grand plaisir comme toujours, en effet c'est lisible et clair, et j'aime toujours les citations alors one peut continuer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1.f: les saintes   

Revenir en haut Aller en bas
 
1.f: les saintes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre 5.5 Les Saintes Armées
» Stade de Saintes
» Saintes Barbare et Monique
» Bureau du curé de Saintes
» L'ouverture d'un bar pour les geek à Saintes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché Métropolitain de Bordeaux :: Archives Archiépiscopales :: cellule de suntzu (inachevé)-
Sauter vers: