Gestion de la Province et des diocèses de la Province de Bordeaux, dans le jeu en ligne Les Royaumes Renaissants.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Vous souhaitez rencontrer l'archevêque ? C'est Ici [HRP]Forum officiel secondaire[/HRP]
Vous voulez savoir qui s'occupe de votre paroisse ? C'est Ici
Si vous avez des soucis avec la barre d'ascenseur lors de la création/édition/citation d'un post, passez sous firefox; le soucis vient d'IE.

Partagez | 
 

 Entretien avec Icie de Plantagenêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mer 6 Nov - 20:43

Monseigneur Maximinus avait préparé pour la rencontre avec Icie de Plantagenêt une bonne bouteille de vin de Bordeaux remonté des caves de l'archevêché, et attendait patiemment sa venue, installé confortablement dans son fauteuil derrière son bureau.

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Ven 8 Nov - 20:18

La comtesse avait suivi les longs couloirs de l'archevêché. Cela lui rappelait des souvenirs lointains. Plus que jamais l'intemporalité de l'Eglise lui apparaissait. Rien ici ne changeait.
Elle entra en souriant.

Légère génuflexion

Monseigneur, mes salutations aristotéliciennes. Merci de me recevoir.
Voilà déjà un certain temps que nous aurions du nous rencontrer. Mais nos occupations mutuelles remettent souvent à plus tard des rencontres nécessaires.

M'accorderiez vous votre bénédiction?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Sam 9 Nov - 9:59

Bonjour ma fille et bienvenue en nos murs!
Vous avez bien entendu ma bénédiction!^^

Eh bien mettons nous au travail, ne perdons pas de temps puisque votre requête me paraissait urgente, donc hâtons nous!^^

Pouvez-vous me présenter les documents?

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Sam 9 Nov - 23:35

Voici ce qui a été négocié en la presence de Monseigneur Fort With, messire Datan, alors chancelier et la mienne.

Citation :
Citation :


CONCORDAT DE BORDEAUX


Préambule
Par la présente, le Comté du Poitou officialise ses rapports avec l'Eglise Aristotélicienne et Romaine et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture. Le Comté s’affirme comme Comté de confession Aristotélicienne.
Par la présente l'Eglise Aristotélicienne et Romaine reconnaît le Comté du Poitou comme Comté Aristotélicien et se doit de le guider spirituellement ainsi que, sur requête comtale, de le protéger contre les infidèles, les hérétiques ou les attaques de païens, même s'il faut pour cela intervenir militairement en coordination avec les forces comtales et aristotéliciennes reconnues.

Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quels que soient les changements au sein du conseil du Poitou ou de l’Eglise Aristotélicienne. En cas de désaccord grave sans résolution après consultation des évêques concernés, une commission exceptionnelle composée du Comte ou de ses représentants et de Cardinaux sera sollicitée.


I. Eglise officielle

Article 1.1
La religion Aristotélicienne est la religion du Roy et du royaume de France. Par conséquent, ce Concordat en fait la religion d'Etat* du Comte du Poitou et reconnaît l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine comme seule et unique Eglise de Dieu, ainsi que seule détentrice de la Vraie Foi.

*Religion d'Etat définissant la couronne comtale comme légitimée par l'Eglise. La charge de conseiller comtal ou de maire étant considérée comme aristotélicienne (cf. article 2.4), ils se doivent d’adopter une attitude respectueuse envers l’Eglise et ses valeurs. Réciproquement les ecclésiastiques dudit Comté se doivent de se revendiquer Poitevins


Article 1.2
L’Eglise Aristotélicienne et Romaine est représentée par sa Sainteté le Pape et la Curie. Le Comté du Poitou appartient à trois Diocèses représentés par trois Evêques nommés par le Saint-Siège : les diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême. Ce sont eux qui nomment les prêtres et chanoines conformément au Droit Canon. La hiérarchie ecclésiastique, devra être respectée dans toutes les relations entre l’Eglise et le pouvoir temporel.

Article 1.3
Les Evêques, le Nonce ou Ambassadeur Apostolique, représentants de l'Eglise en Poitou, seront les interlocuteurs privilégiés de la Sainte Institution auprès du Conseil du Poitou. Ils défendront les intérêts de l'Eglise auprès du conseil et devront servir d'intermédiaires avec le Saint-Siège sur les problèmes ou questions soulevées par le conseil. Ceci de manière impartiale, sans avoir droit de jugement de valeur sur les demandes du comté.

Article 1.4
Par volonté du comte, le corpus des règles du droit canon a vocation à s'appliquer, sans réserves, sur toute l'étendue des terres que le seigneur Comte administre par la volonté de Dieu, du Roy et de ses sujets.

Article 1.5
L’Eglise ne peut en aucun cas constituer un contre pouvoir. Elle doit veiller à ne pas mélanger ses intérêts propres avec les intérêts particuliers de ses membres. Elle doit en toute circonstance faire preuve de réserve et de modération.

Article 1.6
S'il advenait que les règles énoncées par le Corpus Iuris Canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que les modifications aient des répercussions directes sur les relations entre le comté du Poitou et le clergé poitevin, un conseil restreint composé du comte, du juge et du chambellan du Poitou ainsi que des trois évêques des diocèses dudit comté serait tenu de se réunir, afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, à la majorité des voix.

Article 1.7
Les mariages aristotéliciens et les jugements de l'Église en matière matrimoniale sont seuls reconnus comme valides. En l'absence de prêtre (ou diacre), l'évêque (ou un chanoine) devra officier en personne aux mariages religieux dans la mesure de ses possibilités.

Article 1.8
L’Eglise s’engage à affecter un prêtre (ou diacre) par ville poitevine. A défaut, l’Evêque ou un membre de l’Eglise devra assurer dans chacune au moins un office par semaine. Annonce en sera affichée aux portes des lieux de cultes.

Article 1.9
Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Eglise Aristotélicienne. Par conséquent l'Eglise a une compétence juridique concernant les affaires spirituelles, qui sera relayée par l'Eglise Nationale de France à travers les différents diocèses du Comté du Poitou, et appuyée autant que faire se peut, par les juridictions de l'ordre temporel.
A ce titre, il est reconnu aux officialités des Diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême le pouvoir de juger les crimes et délits spirituels suivant le Corpus Iuri Canonici, puis de livrer les condamnés aux autorités temporelles afin d’appliquer le châtiment approprié.

Article 1.10
Par volonté du Roy et du Saint-Siège, la très Sainte Inquisition est instituée dans les provinces de France. Les attributs de la Sainte Inquisition sont ceux définis par le droit canonique et le présent concordat.

Article 1.11
L'Inquisition a pour rôle d'enquêter et de poursuivre les hétérodoxes, les blasphémateurs, les sorciers et les déviants sectaires, délinquants au regard de la justice poitevine, suite au présent concordat. L'Inquisition pourra ainsi faire appel aux autorités judiciaires locales en cas de besoin. Elles devront alors sanctionner toute violation manifeste du présent concordat.

Article 1.12
Les juridictions ecclésiastiques sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne, concernent toutes les personnes et institutions étant affiliées à la Sainte Eglise.
Tout clerc commettant une infraction civile pourra être jugé par les autorités temporelles et par ses pairs.

Article 1.13
Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).


Article 1.14
Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie, et poursuivie dans les conditions énumérées par le corpus des règles du droit canon.


II. Les cultes païens

Article 2.1
La religion spinoziste et les disciples d'Averroès interprètent à tort le corpus Aristotélicien, et ont de ce fait une vision erronée du Dieu tout puissant. Néanmoins, de part une tradition littéraire commune, la Sainte Eglise Aristotélicienne, dans sa grande mansuétude, tolère l'exercice de ces deux seuls cultes dans les conditions énoncées ci-après.

Article 2.2
Le comté lié à l'Eglise Aristotélicienne reconnaît au nombre des privilèges afférents au statut de religion officielle tous ceux découlant du prosélytisme religieux. Par contre, conscients du danger pour l'ordre tout entier de la société que représente le spectacle de l'hétérodoxie, mais afin de préserver l'honnête liberté qu'a bien voulu accorder Sa Majesté le Roy de France à ses sujets, l'exercice des cultes spinoziste et averroïste sera confiné à l'espace privé (missives, forums annexes).

Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront valides qu'à leurs yeux. Dès lors, seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public (Gargote, Halles, Tavernes), et faire acte de prêches sur le territoire du Poitou, sous le contrôle du Comte et des bourgmestres, garants de l’ordre public.

Article 2.3
Toute opposition au droit canon de l'Eglise et/ou paroles visant à détourner les aristotéliciens du droit chemin sur la place publique (halles ou Gargote du Poitou) sont formellement interdits. L'exercice du culte païen autorisé doit se limiter aux sphères privées (chambres secrètes, correspondances personnelles, salons privés).

Article 2.4
L’activité politique est réglementée. Les membres des cultes païens autorisés ne pourront être nommés aux postes de comte ou de maire même démis de leur fonction au sein de leur culte. De plus, ils ne peuvent être à la tête d'une organisation politique. L'adhésion à des groupes publics leur reste ouvert, mais en aucun cas leur direction.


III. Devoir de l'Eglise

Article 3.1
Afin de renforcer la foi et les vocations poitevines, l'Eglise s'engage à développer les hauts lieux de notre religion sur notre territoire et mettre ses érudits au service de l'université du Poitou.

Article 3.2
Afin de protéger les pèlerins et les croyants du Poitou, l'Eglise et le Comté s'engagent à faciliter la construction des diverses commanderies, placées sous l’égide d’ordres et institutions religieuses reconnues, nécessaires à la protection des routes. Icelles, pourront œuvrer de concert avec les autorités dudit Comté afin d’assurer la stabilité et la quiétude du Poitou. Les gardes épiscopales ayant signées un traité avec le Poitou pourront également être concertées. Si d'aventure une croisade était lancée par l'Eglise, les forces de ces commanderies se porteraient prioritairement volontaires pour répondre à l'appel du Pape.

Article 3.3
L'Eglise se doit de porter secours aux pauvres et aux indigents comme l'a fait Christos. Aussi, devra-t-elle ouvrir, dans la mesure de ses possibilités, un hospice ou une maison-dieu dans chaque ville (HRP : elle cooptera un laïc, si possible médecin pour cela, et l'aidera dans ses études). De plus le curé veillera, en cas de pénurie ou de prix bien supérieurs à ceux qui sont préconisés dans sa ville, à gérer la mise à disposition de stocks de nourriture basique (maïs ou pain), qu’il aura recueillie chez les riches, afin de protéger les pauvres des mauvais marchands. A cet effet et si besoin est, une collaboration entre les autorités ducales et municipales et religieuses se mettra en place afin de protéger aux mieux plus démunis.


Pour l'Eglise Aristotélicienne et Romaine



Sa Seigneurie Datan, Comte du Poitou
(Sceau)

Son Excellence Edemias, Chancelier du Poitou
(Sceau)

Témoin
Sa Grandeur Icie de Plantagenêt, Ambassadrice auprès de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine


Annexe terminologique:

Nonce : attaché au Saint-Siège et dépendant de la Nonciature Apostolique.
Prélat : Cardinal, Archevêque, Evêque et Nonce
Corpus Iuris Canonici : Droit canon reconnu par la Curie romaine


Annexe au présent concordat
En date du ................. par leurs volontés réciproques,
Les signataires se sont accordé sur la révision de l'Article 1.13, signé à Bordeaux le 16 MAI 1455

En lieu et place de :

Citation :
Aucun Clerc, Nonce ou Ambassadeur Apostolique, ne peut se présenter à une élection, à l'exception des prélats (Cardinal, Archevêque, Evêque). Cependant, ils ne pourront pourvoir à un poste que le Corpus Iuri Canonici leur interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective de son utilisation.
Est désormais validé:

Citation :
Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).
Et transmis au camerlingue avec cette lettre.
Citation :
A Son Eminence Tibère de Plantagenêt, Cardinal Camerlingue, Connétable de Rome, Chancelier de la Congrégation des Saintes Armées, Duc de Spolète
De nous, Icie de Plantagenet, ambassadrice du Poitou auprès de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine, comtesse de Salbart, vicomtesse de Bressuire

Peu avant que les turbulences secouent notre Royaume entre l'Eglise Aristotélicienne et Romaine et la Couronne de France, le Poitou avait pris l'initiative d'une négociation concernant son concordat daté de l’an 1455.
Nous avions alors invité les trois évêques dont dépend le Poitou (Limoges, Bordeaux et Poitiers) ainsi que le nonce en poste à l'époque, à la chancellerie du Poitou.
Un seul a répondu à notre appel: Monseigneur Fort With, les autres évêques lui déléguant leur représentation.
Les négociations ont porté principalement sur l'intégration d'hommes d'Eglise au sein du conseil poitevin. Le concordat de 1455 leur en interdisant l'accès.
Apres bien des discussions nous avons conclu l'article modifié en annexe du présent concordat.
Le conseil comtal a donné son accord.

Las, les tristes événements qui ont suivi, n'ont pas permis toutes les signatures et sa publication. Nous noterons que le Poitou, contrairement à d'autres Provinces, a maintenu son ancien concordat.
Sa volonté a toujours été de rester terre aristotélicienne

Désormais, la paix revenue, Sa Grandeur Datan d'Aulnay de Saintonge, aujourd'hui comte du Poitou, a souhaité qu'enfin cette modification soit signée et publiée.

Afin d’éviter d’autres atermoiements, puisque le Poitou dépend de plusieurs évêques, il nous parait sage de vous soumettre ce concordat ci-dessous pour approbation et signature.
Alors que Notre Eglise souffre de ses blessures, il est important de souligner la volonté du Poitou et des fidèles aristotéliciens qui vivent sur ses terres, de lui conserver son attachement.


Nous vous transmettons nos plus chaleureuses salutations aristotéliciennes,
Qu’Aristote vous ai en Sa Sainte Garde

Poitiers le 9 octobre de cet an de grâce

Icie de Plantagenêt
Ambassadrice extraordinaire du Poitou


Lui même l'a transmis à la nonciature de Rome

Code:

[quote][quote]

[b][size=18]CONCORDAT DE BORDEAUX[/size] [/b]


[b]Préambule[/b]
Par la présente, le Comté du Poitou officialise ses rapports avec l'Eglise Aristotélicienne et Romaine et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture. Le Comté s’affirme comme Comté de confession Aristotélicienne.
Par la présente l'Eglise Aristotélicienne et Romaine reconnaît le Comté du Poitou comme Comté Aristotélicien et se doit de le guider spirituellement ainsi que, sur requête comtale, de le protéger contre les infidèles, les hérétiques ou les attaques de païens, même s'il faut pour cela intervenir militairement en coordination avec les forces comtales et aristotéliciennes reconnues.

Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quels que soient les changements au sein du conseil du Poitou ou de l’Eglise Aristotélicienne. En cas de désaccord grave sans résolution après consultation des évêques concernés, une commission exceptionnelle composée du Comte ou de ses représentants et de Cardinaux sera sollicitée.


[u][b]I. Eglise officielle [/b][/u]

[b]Article 1.1[/b]
La religion Aristotélicienne est la religion du Roy et du royaume de France. Par conséquent, ce Concordat en fait la religion d'Etat* du Comte du Poitou et reconnaît l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine comme seule et unique Eglise de Dieu, ainsi que seule détentrice de la Vraie Foi.

*Religion d'Etat définissant la couronne comtale comme légitimée par l'Eglise. La charge de conseiller comtal ou de maire étant considérée comme aristotélicienne (cf. article 2.4), ils se doivent d’adopter une attitude respectueuse envers l’Eglise et ses valeurs. Réciproquement les ecclésiastiques dudit Comté se doivent de se revendiquer Poitevins


[b]Article 1.2[/b]
L’Eglise Aristotélicienne et Romaine est représentée par sa Sainteté le Pape et la Curie. Le Comté du Poitou appartient à trois Diocèses représentés par trois Evêques nommés par le Saint-Siège : les diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême. Ce sont eux qui nomment les prêtres et chanoines conformément au Droit Canon. La hiérarchie ecclésiastique, devra être respectée dans toutes les relations entre l’Eglise et le pouvoir temporel.

[b]Article 1.3[/b]
Les Evêques, le Nonce ou Ambassadeur Apostolique, représentants de l'Eglise en Poitou, seront les interlocuteurs privilégiés de la Sainte Institution auprès du Conseil du Poitou. Ils défendront les intérêts de l'Eglise auprès du conseil et devront servir d'intermédiaires avec le Saint-Siège sur les problèmes ou questions soulevées par le conseil. Ceci de manière impartiale, sans avoir droit de jugement de valeur sur les demandes du comté.

[b]Article 1.4[/b]
Par volonté du comte, le corpus des règles du droit canon a vocation à s'appliquer, sans réserves, sur toute l'étendue des terres que le seigneur Comte administre par la volonté de Dieu, du Roy et de ses sujets.

[b]Article 1.5[/b]
L’Eglise ne peut en aucun cas constituer un contre pouvoir. Elle doit veiller à ne pas mélanger ses intérêts propres avec les intérêts particuliers de ses membres. Elle doit en toute circonstance faire preuve de réserve et de modération.

[b]Article 1.6[/b]
S'il advenait que les règles énoncées par le Corpus Iuris Canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que les modifications aient des répercussions directes sur les relations entre le comté du Poitou et le clergé poitevin, un conseil restreint composé du comte, du juge et du chambellan du Poitou ainsi que des trois évêques des diocèses dudit comté serait tenu de se réunir, afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, à la majorité des voix.

[b]Article 1.7[/b]
Les mariages aristotéliciens et les jugements de l'Église en matière matrimoniale sont seuls reconnus comme valides. En l'absence de prêtre (ou diacre), l'évêque (ou un chanoine) devra officier en personne aux mariages religieux dans la mesure de ses possibilités.

[b]Article 1.8 [/b]
L’Eglise s’engage à affecter un prêtre (ou diacre) par ville poitevine. A défaut, l’Evêque ou un membre de l’Eglise devra assurer dans chacune au moins un office par semaine. Annonce en sera affichée aux portes des lieux de cultes.

Article 1.9
Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Eglise Aristotélicienne. Par conséquent l'Eglise a une compétence juridique concernant les affaires spirituelles, qui sera relayée par l'Eglise Nationale de France à travers les différents diocèses du Comté du Poitou, et appuyée autant que faire se peut, par les juridictions de l'ordre temporel.
A ce titre, il est reconnu aux officialités des Diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême le pouvoir de juger les crimes et délits spirituels suivant le Corpus Iuri Canonici, puis de livrer les condamnés aux autorités temporelles afin d’appliquer le châtiment approprié.

[b]Article 1.10 [/b]
Par volonté du Roy et du Saint-Siège, la très Sainte Inquisition est instituée dans les provinces de France. Les attributs de la Sainte Inquisition sont ceux définis par le droit canonique et le présent concordat.

[b]Article 1.11[/b]
L'Inquisition a pour rôle d'enquêter et de poursuivre les hétérodoxes, les blasphémateurs, les sorciers et les déviants sectaires, délinquants au regard de la justice poitevine, suite au présent concordat. L'Inquisition pourra ainsi faire appel aux autorités judiciaires locales en cas de besoin. Elles devront alors sanctionner toute violation manifeste du présent concordat.

[b]Article 1.12[/b]
Les juridictions ecclésiastiques sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne, concernent toutes les personnes et institutions étant affiliées à la Sainte Eglise.
Tout clerc commettant une infraction civile pourra être jugé par les autorités temporelles et par ses pairs.

[b]Article 1.13[/b]
Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).


[b]Article 1.14[/b]
Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie, et poursuivie dans les conditions énumérées par le corpus des règles du droit canon.


[u][b]II. Les cultes païens [/b][/u]

[b]Article 2.1[/b]
La religion spinoziste et les disciples d'Averroès interprètent à tort le corpus Aristotélicien, et ont de ce fait une vision erronée du Dieu tout puissant. Néanmoins, de part une tradition littéraire commune, la Sainte Eglise Aristotélicienne, dans sa grande mansuétude, tolère l'exercice de ces deux seuls cultes dans les conditions énoncées ci-après.

[b]Article 2.2[/b]
Le comté lié à l'Eglise Aristotélicienne reconnaît au nombre des privilèges afférents au statut de religion officielle tous ceux découlant du prosélytisme religieux. Par contre, conscients du danger pour l'ordre tout entier de la société que représente le spectacle de l'hétérodoxie, mais afin de préserver l'honnête liberté qu'a bien voulu accorder Sa Majesté le Roy de France à ses sujets, l'exercice des cultes spinoziste et averroïste sera confiné à l'espace privé (missives, forums annexes).

Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront valides qu'à leurs yeux. Dès lors, seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public (Gargote, Halles, Tavernes), et faire acte de prêches sur le territoire du Poitou, sous le contrôle du Comte et des bourgmestres, garants de l’ordre public.

[b]Article 2.3 [/b]
Toute opposition au droit canon de l'Eglise et/ou paroles visant à détourner les aristotéliciens du droit chemin sur la place publique (halles ou Gargote du Poitou) sont formellement interdits. L'exercice du culte païen autorisé doit se limiter aux sphères privées (chambres secrètes, correspondances personnelles, salons privés).

[b]Article 2.4[/b]
L’activité politique est réglementée. Les membres des cultes païens autorisés ne pourront être nommés aux postes de comte ou de maire même démis de leur fonction au sein de leur culte. De plus, ils ne peuvent être à la tête d'une organisation politique. L'adhésion à des groupes publics leur reste ouvert, mais en aucun cas leur direction.


[u][b]III. Devoir de l'Eglise[/b] [/u]

[b]Article 3.1[/b]
Afin de renforcer la foi et les vocations poitevines, l'Eglise s'engage à développer les hauts lieux de notre religion sur notre territoire et mettre ses érudits au service de l'université du Poitou.

[b]Article 3.2[/b]
Afin de protéger les pèlerins et les croyants du Poitou, l'Eglise et le Comté s'engagent à faciliter la construction des diverses commanderies, placées sous l’égide d’ordres et institutions religieuses reconnues, nécessaires à la protection des routes. Icelles, pourront œuvrer de concert avec les autorités dudit Comté afin d’assurer la stabilité et la quiétude du Poitou. Les gardes épiscopales ayant signées un traité avec le Poitou pourront également être concertées. Si d'aventure une croisade était lancée par l'Eglise, les forces de ces commanderies se porteraient prioritairement volontaires pour répondre à l'appel du Pape.

[b]Article 3.3[/b]
L'Eglise se doit de porter secours aux pauvres et aux indigents comme l'a fait Christos. Aussi, devra-t-elle ouvrir, dans la mesure de ses possibilités, un hospice ou une maison-dieu dans chaque ville (HRP : elle cooptera un laïc, si possible médecin pour cela, et l'aidera dans ses études). De plus le curé veillera, en cas de pénurie ou de prix bien supérieurs à ceux qui sont préconisés dans sa ville, à gérer la mise à disposition de stocks de nourriture basique (maïs ou pain), qu’il aura recueillie chez les riches, afin de protéger les pauvres des mauvais marchands. A cet effet et si besoin est, une collaboration entre les autorités ducales et municipales et religieuses se mettra en place afin de protéger aux mieux plus démunis.


Pour l'Eglise Aristotélicienne et Romaine



Sa Seigneurie Datan, Comte du Poitou
(Sceau)

Son Excellence Edemias, Chancelier du Poitou
(Sceau)

Témoin
Sa Grandeur Icie de Plantagenêt, Ambassadrice auprès de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine
[img]http://i43.servimg.com/u/f43/11/13/58/96/sceau_12.gif[/img]

[i][b]Annexe terminologique: [/b][/i]

[i]Nonce : attaché au Saint-Siège et dépendant de la Nonciature Apostolique.
Prélat : Cardinal, Archevêque, Evêque et Nonce
Corpus Iuris Canonici : Droit canon reconnu par la Curie romaine[/i]

[/quote]

[b]Annexe au présent concordat[/b]
En date du ................. par leurs volontés réciproques,
Les signataires se sont accordé sur la révision de l'Article 1.13, signé à Bordeaux le 16 MAI 1455

[b]En lieu et place de [/b]:

[quote]Aucun Clerc, Nonce ou Ambassadeur Apostolique, ne peut se présenter à une élection, à l'exception des prélats (Cardinal, Archevêque, Evêque). Cependant, ils ne pourront pourvoir à un poste que le Corpus Iuri Canonici leur interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective de son utilisation.[/quote][b]Est désormais validé:[/b]

[quote]Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).
[/quote]
[/quote]


Dernière édition par icie le Dim 10 Nov - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Sam 9 Nov - 23:38

Ceci attend depuis avant les évènements entre l'Eglise et la Couronne.  Le Poitou, contrairement à d'autres provinces, n'a jamais rompu son concordat qui existe depuis longtemps.
Il avait d'ailleurs été négocié ici même et avec moi.
Sourire
Il est terre aristotélicienne et le restera.

Cette modification permet aux hommes d'Eglises d'être élus au conseil et en mairie. Même si pour les mairies la charge est si importante que je doute que leur temps le permette mais c est un avis personnel.
Par contre au conseil, les charges sont plus partagées et ils porteraient un autre regard sur certains dossiers, assurément.
Bien sur comme vous pouvez le lire, les postes où le port des armes est nécessaire sont écartés, conformément au Corpus Iuris Canonici .

Il nous tarde que ce soit enfin signé et publié.
Ce comte y est favorable mais l'avenir ne nous dit pas qui pourrait être élu plus tard régnant du Poitou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 0:00

Bien sur, tant que cette modification apportée, et donc ce nouveau texte, ceci est strictement confidentiel.
Il serait gênant si, par des portes ouvertes, l'on entendait ce qui n'est pas officiellement signé et approuvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inracien.

avatar

Nombre de messages : 890
Localisation : La Rochelle
Fonction : diacre et procureur
Date d'inscription : 28/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 3:30

icie a écrit:
Bien sur, tant que cette modification apportée, et donc ce nouveau texte, ceci est strictement confidentiel.
Il serait gênant si, par des portes ouvertes, l'on entendait ce qui n'est pas officiellement signé et approuvé.

Trooooop taaaard !!! J'ai entenduuuuuu !!!

Dans un grand éclat de rire, inracien entra et bisouilla Icie en lui souriant.

Quel plaisir de te voir ici ! Vraiment, depuis le temps que je rêve d'une visite de ta part !! C'est vraiment jour de fête là !!


Puis se reprenant un peu, inracien fit rapidement les présentations à sa maniere.


Maximinus, voici la fameuse Icie !! Elle a été comtesse dans le passé, maire de Poitier assez récemment et plusieurs fois candidate aux élections royales. Connue et reconnue pour son implication pour le comté du Poitou et nous avons travaillé ensemble au sein du Parti Permanent Poitevin. Elle est d'une grande probité et intégrité et elle en sait d'avantage que moi de ce qu'il se passe à Rome. Ha.. elle est aussi candidate comme déléguée pour le futur concile.
Autant dire qu'elle a toute ma confiance et même mon admiration !


Puis il fit les présentations inverses


Icie, je te présente donc l'évêque Maximinus. Il a bon fond, est bien gentil, vraiment impliqué dans la vie du diocèse .
Il a pris la succession de Fort With mais je te raconte pas comment j'ai dû le pousser pour ça ! Pioufff !
Il a juste parfois un peu tendance à oublier de me tutoyer... mais bon à part ça c'est un bon évêque.


Avisant les documents sur la table, il les parcouru brievement en hochant la tete.


Oui... c'est bien le nouveau concordat... dont j'ai pu me procurer une copie.
En fait c'est le concordat actuel, avec juste une modification pour permettre aux membres du clergé de se présenter à une élection
.

Le diacre les regarda tout les deux gravement en se frottant le menton.

En fait, si je me suis permis de m'immiscer ici c'est parce que je suis le premier et principal concerné par cette modification.
Sauf surprise, je ne pense pas que le père Lhooq ou bien Doctorgrabus veulent vraiment s'investir en politique. Malone, diaconesse de la Tremouille, peut être. Mais moi, c'est autre chose...
Je compte sérieusement me lancer en politique pour faire changer les choses et mettre fin à ce que je considère comme certains abus. Je brigue également ouvertement le poste de prévot afin de réaliser mon projet que j'ai en tête depuis mon arrivée en Poitou: faire de la prévoté du Poitou une unité pleinement efficace et compétente .


Mais... il ne s'agit pas non plus pour moi d'abandonner mes fonctions de diacre Monseigneur. Et encore moins de démissionner. Je suis diacre tout comme je suis agent de prévoté ! C'est ce que je suis depuis pratiquement toujours ! Et j'ai dans le passé été à la fois diacre de Valence et lieutenant de prévoté !
Ensuite mon but est de faire des réformes précises et concernant la prévoté, de la réformer . Mais une fois que j'aurais fait ces réformes nécessaires.. hé bien... je n'ai pas vocation à rester et me tourner les pouces en me contentant de faire rouler les choses
De plus.. au vu de la manière dont certaines choses se passent, je crois qu'il est bon aussi que quelqu'un rappele de temps en temps au sein du conseil comtal certains principes de moralité aristotélicienne...
En même temps, ça fait longtemps que j'ai toutes les idées en tête et une grande partie du travail sera déja préparé en amont.

En fait ce projet politique sera dans la phase élective d'une durée relativement courte... juste le temps de mener à bien les réformes que j'ai en tête. Donc sans doute 4 peut etre 6 mois de pleine activité pour la prévoté. Pour le reste ce serait reprendre une activité au long court au sein d'un parti.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 11:09

Lisant attentivement les documents proposés, puis écoutant ensuite les remarques de Icie de Plantagenêt, Monseigneur Maximinus allait intervenir quand tout à coup le Frère Inracien pénétra dans son bureau.

Inracien ne pût s'empêcher comme à son habitude de faire son numéro, Monseigneur Maximinus l'écoutant à son tour pour connaître son avis, mais ne doutant pas du soutien d'Inracien pour ce projet, préparé par l'ancien évêque de Poitiers, Forth_with.

Monseigneur Maximinus donna enfin son opinion:



Eh bien cette modification du concordat me paraît tout à fait correcte, j'aime vraiment ce projet, on voit qu'il y a eu un vrai travail réfléchi derrière tout cela, c'est vraiment très bien! Je peux déjà vous dire que vous avez tout mon soutien, je suis disposé à y apposé mon sceau.

Bon, il est vrai que c'est un concordat ambitieux tout de même, et j'essayerai selon mes possibilités de tout mettre en oeuvre pour que les obligations de l'Eglise énumérées soient respectées en ce qui concerne mon Diocèse qui regroupe la majorité des paroisses du Poitou, mais ça va être dur tout de même vu le manque de clercs en mon Diocèse. Pour l'instant, Lhooq à Poitiers et Doctorgradus à Thouars font offices de bouches-trous faute de mieux... J'aimerais qu'ils s'investissent davantage tous les deux pour notre Eglise, mais après les avoir rencontrés tous les deux cette année, ils m'ont bien fait comprendre qu'ils ne souhaitaient pas en faire davantage que de rendre le service d'Eglise minimum, à savoir la Messe In Gratibus...
Je me déplace sur le Diocèse cependant, en fonction des demandes des fidèles, et comme mes déplacements durent plusieurs jours, j'assure Messes et sacrements durant ces séjours pour ne pas laisser mes paroisses vides de spiritualités.

Une petite modification à faire dans la lettre au Camerlingue:

Citation :
Nous avions alors invité les trois évêques dont dépend le Poitou (Limoges, Bordeaux et Poitiers) ainsi que le nonce en poste à l'époque, à la chancellerie du Poitou.
=> Ce n'est pas Bordeaux mais Angoulême qui a la paroisse de Saintes sous son autorité.

Angoulême n'a à ce jour toujours pas d'évêque, faute de candidats...
Pour Limoges en revanche et la paroisse de La Trémouille, il faudrait écrire à Monseigneur Eloin Bellecour, en charge de ce Diocèse pour qu'elle nous rejoigne et apporte son sceau.



Je pense avoir fait le tour de ce que j'avais à dire... Inracien, tu vois quelque chose d'autre?

Ah oui, autre chose qui me taraude! Pourquoi appeler ce concordat, "Concordat de Bordeaux?"
Cela doit s'appeler "Concordat du Poitou" en principe puisque seul les paroisses du Comté sont concernées...

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inracien.

avatar

Nombre de messages : 890
Localisation : La Rochelle
Fonction : diacre et procureur
Date d'inscription : 28/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 16:21

A l'invitation de son éveque et avec sérieux, inracien donna son avis.

Oui... En fait Max, c'est le concordat actuel avec juste la modif pour le soucis des candidatures electorales. Pour le reste je considère que le concordat était tres ambitieu à l'époque où il a été rédigé. Et à mes yeux, il comporte deux points fort que sont la liberté d'opinion, tant que ça reste dans la sphere privée, et le fait que les clercs sont des justiciables comme tout le monde.
Le premier point permet que le Poitou est une terre de paix où si tout le monde respecte ce texte, nous n'aurons jamais de lutte interne comme d'autres contrées ont connu. Quant au second point, ça signifie qu'il n'y a pas de passe droit, chose qui existe par exemple dans d'autres concordats et qui est tres mal perçu par la population.

Sinon, d'un point de vue technique, même si on parle de diocèse, ici à Bordeaux nous sommes d'esprit assez centraliste. Donc en fait la discussion était tri partite à la chancellerie. Fort With pour les diocèses relevant de Bordeaux, Icie pour le comté et la diaconesse de la Tremouille Malone, qui était déja membre de la chancellerie et qui représentait Limoge, donc Bourges.
Et si je ne me trompe pas, le nonce apostolique de l'époque pour Bordeaux, c'était Mrg Fort With...
Depuis, et sauf erreur de ma part, il n'y a plus de nonce apostolique délégué à la chancellerie poitevine.
Ce que je veux dire, c'est qu'il n'y a plus de diplomatie officielle..
Et vous connaissez tout les deux mon opinion quant à la diplomatie officielle: trop lourde, trop pesante, trop lente et donc d'une efficacité très limitée.
Et à part pour signer un document officiel comme le concordat, je pense qu'on a pas besoin de diplomatie officielle entre le comté et nous. Je prône une diplomatie parallèle, une diplomatie de couloir, d'entre deux portes, plus directe, plus rapide et plus efficace.

On a parlé de Lhooq... hé bien c'est le premier cas qui a relevé le soucis avec le concordat. A l'époque un membre d'un parti m'a écrit pour me signaler cela et j'ai géré l'affaire moi même à coup de courrier. Ca a été rapide et j'ai pu obtenir un accord de l'ensemble des chefs de parti pour le cas du père Lhooq. Si on avait dû passer par les circuits officiels, on aurait pas eu d'accord avant la fin des élections.
Donc je pense qu'on devrait continuer comme ça.. parce que le temps qu'on ait un nonce apostolique ou un ambassadeur officiellement désigné par la Nonciature Romaine, on pourra attendre longtemps.
Le tout est juste de se mettre d'accord pour savoir qui sera chargé de s'occuper de cette diplomatie parallèle.
Et là c'est soit toi Maximinus, soit moi... parce comme tu as dit, ce n'est pas Lhooq ou Doctorgrabus qui ont vraiment le profil de l'emploi.

Mais pour en revenir au concordat en lui même, il est connu ici sous le nom de "Concordat de Poitier" et je pense qu'il doit etre repris sous la meme appelation à Bourges. Et comme tu l'as justement dit, les concordat sont en fonction du découpage temporel.

Autre chose encore... quelque chose qui me semble d'une évidence. Certes il faudra le sceau des évêques mais il faudrait aussi celui des archeveques, parce que un concordat c'est quand même quelque chose qui se gerre au niveau de l'archeveché du moins en théorie puisque les services de la nonciature se trouvent dans la section générale du palais épiscopal. Et puis parce que les archeveques sont quand meme les plus haut responsables des relations entre le temporel et le spirituel sur l'ensemble de leur province.

Voila... je crois que j'ai fait le tour de la question niveau remarques.


Se taisant, inra regarda Maximinus et Icie, attendant le fruit de leurs réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 22:00

Icie écoute et sourit

Merci Inracien. Mais je ne suis pas là pour entendre mes éloges.

Sourire indulgent.

La lettre au camerlingue est parti depuis le 9 octobre 1461. Elle ne peut donc être modifiée.
Depuis et malgré des relances, nous attendons que ce soit signé.


Soupire
Il s'appelle "Concordat de Bordeaux" parce qu'il a été signé dans ces murs, tout simplement.

Monseigneur, si votre seau suffit pour que ce concordat soit validé, je ne peux qu'espérer que ce soit le cas.

Nous sommes bien conscient des difficultés que rencontre notre église à recruter. Les études sont longues et difficiles. J'ai souvent été tenté de m'orienter sur cette voie maintenant que mes enfants sont élevés.
Le camerlingue qui, vous le savez sans doute, est de ma famille, aimerait que je rejoigne la nonciature compte tenu de ma carrière de diplomate. Mais ce n'est pas aussi simple.

Je n'ai pas à juger des raisons qui poussent des hommes d'Eglise sur la voie politique. Tant qu'ils n'oublient pas qu'ils sont avant tout propagateur et protecteur de notre foi.
Peu importe la définition des diocèses, l'essentiel étant qu'en dépendant de Limoges et Bordeaux, cela complique les choses.

Toujours est il que nous pensions que ce serait plus rapide à la nonciature.
Si nous recommençons à faire le tour des archidiocèses Monseigneur, la modification de ce concordat n'est pas encore prêt d'être signé.
A Rome il est entre les mains de Son Eminence Fenice Maria Helena Deversi-Aslan Borgia (Fenice), vice chancelière de la Congrégation des Affaires du siècle.

Pouvez vous pesez de tout votre poids, voir intervenir à Assemblée Episcopale de France, voir aussi aupres de leurs Eminences Elena Costanza Solex Della Scala (Solex) et Fenice .

Parce que je crains que nos espoirs de voir ce concordat enfin signer ne s'éloignent à grands pas.

Vous l'entendez, il y a demande, mais ce n'est pas que ça.
C'est surtout un symbole à l'heure où Notre Eglise fait face au doute. Il serait dommage que cette "chance" s'ecarte.
Il n'y a pas que des voix favorables à cette modification en Poitou.


Accessoirement Monseigneur, qui est chargé de porter les résultats du vote en Poitou pour le concile?
J'ai beaucoup d'avance en Poitou, il serait dommage que les votes ne soient pas pris en compte à Rome pour dépassement de délai ou non présentation des résultats.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Dim 10 Nov - 23:26

Lit un mot qu'elle vient de recevoir

Ah il s'agit de d'envoyer le résultat des votes à Son Eminence Adso. Il est chargé de les recueillir pour le royaume de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Lun 11 Nov - 20:10

En effet, le résultat des votes doit être envoyé au Cardinal Adso.


Alors en ce qui concerne la modification du concordat, moi, j'y suis favorable pour ceux qui souhaiteraient s'épanouir en politique en plus de leur charge paroissiale, sans oublier qu'ils restent clercs et serviteurs du Très-Haut en premier lieu!

Alors les noms que vous me donnez me sont complètement inconnus! Quelles sont donc leurs charges respectives?
Qu'attendez-vous de moi au juste?

Je suis disposé à soutenir cette modification, mais je ne suis pas Nonce Apostolique pour autant!^^
Cela ne relève pas de mes attributions d'évêque, bien que j'ai le droit d'y exprimer mon opinion, étant l'un des premiers concernés!



Regardant Inracien.


Ta venue précipitée en mon bureau suite à la venue de Icie de Plantagenêt me paraît presque suspecte...
Que préparez-vous donc tous les deux? Cela me paraît si soudain d'un coup...
Je ne verrais pas d'un mauvais oeil une liste politique municipale ou comtale en faveur de notre Eglise, bien au contraire! Mais là, j'ai l'impression qu'on cherche un peu à me bousculer... J'ai besoin de comprendre!

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mar 12 Nov - 0:03

Ecoute l'évêque surprise et le regarde posément.

Je vous arrête de suite Monseigneur.
J'ignorais jusqu'à son arrivée la présence d'Inracien. Lorsque je suis en mission diplomatique je n'ai pas pour habitude de parler à tout va de ce que je fait. Inracien ignorait ma venue et les raisons de ma venue.
Nul lien avec des élections comtales ou municipales.
Vous ne me connaissez pas et cela explique cette remarque sans aucun doute.

Je ne suis pas venue en tant qu'Icie de Plantagenet  mais en tant qu'ambassadrice extraordinaire du Poitou auprès de l'Eglise. Je ne m'étend JAMAIS sur mes missions. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai précisé que cette conversation était confidentielle. D'habitude d'ailleurs, elles se déroulent dans des lieux aux portes fermées.

Vous bousculez? nullement. La diplomatie apprend la patiente et j'en ai infiniment. Je suis venue vous exposer une situation précise ainsi que les modifications du concordat puisque vous n'aviez pas toutes les cartes en main.

Je n'ai pas invité sieur Inracien. Je ne me le serai jamais permis. Sa présence et l'acceptation de sa présence dépend uniquement de vous.

Ceci mis au point, revenons à l'objet de ma presence.

Je comprend que vous n'ayez que peu de lien avec la nonciature. Je ne suis pas au fait de toutes les méandres de l'Eglise et de Rome en particulier, même si les années d'expérience m'ont appris beaucoup de choses.
Comme vous le dites vous avez en charge la majorité des villes du Poitou, il est donc normal que vous exprimiez votre avis.

Leurs Eminences Elena Costanza Solex Della Scala (Solex) et Fenice sont respectivement chancelier et vice chancelier à Rome. Les responsables de la nonciature en somme.
Son Eminence Solex est italienne et autant que je sache, SE Fenice est chargée de la nonciature française.

J'ignore où vous le ferez mais je vous remercie au nom du Poitou, de l'appui que vous donnez à ces modifications du concordat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inracien.

avatar

Nombre de messages : 890
Localisation : La Rochelle
Fonction : diacre et procureur
Date d'inscription : 28/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mar 12 Nov - 2:46

inracien ouvrit grand les yeux, surpris de l'accusation de son éveque.

Hein?? Ha ben d'habitude oui je suis plutot à préparer ce genre de coup foireux. Mais là, vraiment pas ! Je me suis juste précipité en voyant Icie ! Et non je ne savais pas qu'elle viendrait. C'était une totale surprise pour moi de la voir ... ici.
Ensuite, c'était pas dur de deviner ensuite le pourquoi... surtout quand j'ai vu le texte sur le bureau.
Pour être franc, c'est purement fortuit mais je comptais moi meme le présenter prochainement pour que Mrg Lyonis et toi sachiez enfin de quoi il en retourne par rapport au concordat.
J'ai dû faire des pieds et des mains pour l'avoir. Parce que la chancellerie ne m'a jamais répondu et à part me faire poireauté alors que j'avais été invité à venir participer à l'élaboration. J'ai quand même fini par l'avoir tout récement, mais d'une manière pas tres légale, comme d'habitude
Mais sinon, le concordat, ça fait un an qu'il est en chantier !! Un an ! Et tout ça pour une modification de trois lignes ! Alors oui à force il y a de quoi devenir enragé d'attendre et de voir que ça traine en longueur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mar 12 Nov - 8:46

Répondant à Icie et Inracien:


Bien, je commençais à douter de beaucoup de chose d'un coup! Maintenant que les choses sont plus claires, à moi d'agir donc.
Je vais dans un premier temps contacter à titre privé les deux cardinaux que vous m'avez énoncée, espérant qu'elles me répondront rapidement. Si je n'ai pas de réponse d'ici la fin de cette semaine, j'en parlerais à l'assemblée épiscopale directement.


Sortant un parchemin, Monseigneur Maximinus commença à rédiger ses courriers.

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mar 12 Nov - 9:48

Envoyé à cet instant.

Citation :


A Son Eminence Fenice Maria Helena Deversi-Aslan Borgia, vice chancelière de la Congrégation des Affaires du siècle et à Son Eminence Elena Costanza Solex Della Scala, Chancelière.
De nous, Monseigneur Maximinus, Evêque de Poitiers.


Objet: Concordat de Poitiers
Pièces jointes: élément de modification du concordat et lettre adressée au Camerlingue


Eminences,

Une proposition de modification du Concordat de Poitiers mise en oeuvre par l'Ambassadrice du Poitou, Icie de Plantagenêt et mon prédécesseur feu Monseigneur Forth_with, n'a jamais aboutit jusqu'à ce jour. Faute de Nonce Apostolique en Poitou, je viens donc naturellement vers vous pour connaître l'avancée de ce projet en attente.
Ayant prit connaissance du Concordat actuel et du projet de modification le concernant, étant l'un des premiers concernés pour son application future au sein de mon Diocèse, je ne vois rien qui puisse aller à l'encontre du Dogme. Je ne suis donc pas opposé à ce projet et suis prêt à le soutenir, afin que les clercs de mon Diocèse qui souhaiteraient faire de la politique en plus de leurs charges paroissiales, puissent s'épanouir dans leurs responsabilités futures, d'autant plus que ceci pourrait être profitable à la diffusion de la Foy en Poitou, Terre Aristotélicienne.


Vous remerciant par avance de l'intérêt que vous porterez à ma requête par vos réponses éclairées, je vous prie de recevoir, Eminences, l'expression de mes salutations aristotéliciennes sincères et dévouées.

Poitiers le 12 Novembre de l'an de grâce 1461.

Monseigneur Maximinus,
Evêque de Poitiers





Citation :
Citation :


CONCORDAT DE BORDEAUX


Préambule
Par la présente, le Comté du Poitou officialise ses rapports avec l'Eglise Aristotélicienne et Romaine et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture. Le Comté s’affirme comme Comté de confession Aristotélicienne.
Par la présente l'Eglise Aristotélicienne et Romaine reconnaît le Comté du Poitou comme Comté Aristotélicien et se doit de le guider spirituellement ainsi que, sur requête comtale, de le protéger contre les infidèles, les hérétiques ou les attaques de païens, même s'il faut pour cela intervenir militairement en coordination avec les forces comtales et aristotéliciennes reconnues.

Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quels que soient les changements au sein du conseil du Poitou ou de l’Eglise Aristotélicienne. En cas de désaccord grave sans résolution après consultation des évêques concernés, une commission exceptionnelle composée du Comte ou de ses représentants et de Cardinaux sera sollicitée.


I. Eglise officielle

Article 1.1
La religion Aristotélicienne est la religion du Roy et du royaume de France. Par conséquent, ce Concordat en fait la religion d'Etat* du Comte du Poitou et reconnaît l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine comme seule et unique Eglise de Dieu, ainsi que seule détentrice de la Vraie Foi.

*Religion d'Etat définissant la couronne comtale comme légitimée par l'Eglise. La charge de conseiller comtal ou de maire étant considérée comme aristotélicienne (cf. article 2.4), ils se doivent d’adopter une attitude respectueuse envers l’Eglise et ses valeurs. Réciproquement les ecclésiastiques dudit Comté se doivent de se revendiquer Poitevins


Article 1.2
L’Eglise Aristotélicienne et Romaine est représentée par sa Sainteté le Pape et la Curie. Le Comté du Poitou appartient à trois Diocèses représentés par trois Evêques nommés par le Saint-Siège : les diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême. Ce sont eux qui nomment les prêtres et chanoines conformément au Droit Canon. La hiérarchie ecclésiastique, devra être respectée dans toutes les relations entre l’Eglise et le pouvoir temporel.

Article 1.3
Les Evêques, le Nonce ou Ambassadeur Apostolique, représentants de l'Eglise en Poitou, seront les interlocuteurs privilégiés de la Sainte Institution auprès du Conseil du Poitou. Ils défendront les intérêts de l'Eglise auprès du conseil et devront servir d'intermédiaires avec le Saint-Siège sur les problèmes ou questions soulevées par le conseil. Ceci de manière impartiale, sans avoir droit de jugement de valeur sur les demandes du comté.

Article 1.4
Par volonté du comte, le corpus des règles du droit canon a vocation à s'appliquer, sans réserves, sur toute l'étendue des terres que le seigneur Comte administre par la volonté de Dieu, du Roy et de ses sujets.

Article 1.5
L’Eglise ne peut en aucun cas constituer un contre pouvoir. Elle doit veiller à ne pas mélanger ses intérêts propres avec les intérêts particuliers de ses membres. Elle doit en toute circonstance faire preuve de réserve et de modération.

Article 1.6
S'il advenait que les règles énoncées par le Corpus Iuris Canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que les modifications aient des répercussions directes sur les relations entre le comté du Poitou et le clergé poitevin, un conseil restreint composé du comte, du juge et du chambellan du Poitou ainsi que des trois évêques des diocèses dudit comté serait tenu de se réunir, afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, à la majorité des voix.

Article 1.7
Les mariages aristotéliciens et les jugements de l'Église en matière matrimoniale sont seuls reconnus comme valides. En l'absence de prêtre (ou diacre), l'évêque (ou un chanoine) devra officier en personne aux mariages religieux dans la mesure de ses possibilités.

Article 1.8
L’Eglise s’engage à affecter un prêtre (ou diacre) par ville poitevine. A défaut, l’Evêque ou un membre de l’Eglise devra assurer dans chacune au moins un office par semaine. Annonce en sera affichée aux portes des lieux de cultes.

Article 1.9
Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Eglise Aristotélicienne. Par conséquent l'Eglise a une compétence juridique concernant les affaires spirituelles, qui sera relayée par l'Eglise Nationale de France à travers les différents diocèses du Comté du Poitou, et appuyée autant que faire se peut, par les juridictions de l'ordre temporel.
A ce titre, il est reconnu aux officialités des Diocèses de Limoges, de Poitiers et d’Angoulême le pouvoir de juger les crimes et délits spirituels suivant le Corpus Iuri Canonici, puis de livrer les condamnés aux autorités temporelles afin d’appliquer le châtiment approprié.

Article 1.10
Par volonté du Roy et du Saint-Siège, la très Sainte Inquisition est instituée dans les provinces de France. Les attributs de la Sainte Inquisition sont ceux définis par le droit canonique et le présent concordat.

Article 1.11
L'Inquisition a pour rôle d'enquêter et de poursuivre les hétérodoxes, les blasphémateurs, les sorciers et les déviants sectaires, délinquants au regard de la justice poitevine, suite au présent concordat. L'Inquisition pourra ainsi faire appel aux autorités judiciaires locales en cas de besoin. Elles devront alors sanctionner toute violation manifeste du présent concordat.

Article 1.12
Les juridictions ecclésiastiques sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne, concernent toutes les personnes et institutions étant affiliées à la Sainte Eglise.
Tout clerc commettant une infraction civile pourra être jugé par les autorités temporelles et par ses pairs.

Article 1.13
Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).


Article 1.14
Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie, et poursuivie dans les conditions énumérées par le corpus des règles du droit canon.


II. Les cultes païens

Article 2.1
La religion spinoziste et les disciples d'Averroès interprètent à tort le corpus Aristotélicien, et ont de ce fait une vision erronée du Dieu tout puissant. Néanmoins, de part une tradition littéraire commune, la Sainte Eglise Aristotélicienne, dans sa grande mansuétude, tolère l'exercice de ces deux seuls cultes dans les conditions énoncées ci-après.

Article 2.2
Le comté lié à l'Eglise Aristotélicienne reconnaît au nombre des privilèges afférents au statut de religion officielle tous ceux découlant du prosélytisme religieux. Par contre, conscients du danger pour l'ordre tout entier de la société que représente le spectacle de l'hétérodoxie, mais afin de préserver l'honnête liberté qu'a bien voulu accorder Sa Majesté le Roy de France à ses sujets, l'exercice des cultes spinoziste et averroïste sera confiné à l'espace privé (missives, forums annexes).

Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront valides qu'à leurs yeux. Dès lors, seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public (Gargote, Halles, Tavernes), et faire acte de prêches sur le territoire du Poitou, sous le contrôle du Comte et des bourgmestres, garants de l’ordre public.

Article 2.3
Toute opposition au droit canon de l'Eglise et/ou paroles visant à détourner les aristotéliciens du droit chemin sur la place publique (halles ou Gargote du Poitou) sont formellement interdits. L'exercice du culte païen autorisé doit se limiter aux sphères privées (chambres secrètes, correspondances personnelles, salons privés).

Article 2.4
L’activité politique est réglementée. Les membres des cultes païens autorisés ne pourront être nommés aux postes de comte ou de maire même démis de leur fonction au sein de leur culte. De plus, ils ne peuvent être à la tête d'une organisation politique. L'adhésion à des groupes publics leur reste ouvert, mais en aucun cas leur direction.


III. Devoir de l'Eglise

Article 3.1
Afin de renforcer la foi et les vocations poitevines, l'Eglise s'engage à développer les hauts lieux de notre religion sur notre territoire et mettre ses érudits au service de l'université du Poitou.

Article 3.2
Afin de protéger les pèlerins et les croyants du Poitou, l'Eglise et le Comté s'engagent à faciliter la construction des diverses commanderies, placées sous l’égide d’ordres et institutions religieuses reconnues, nécessaires à la protection des routes. Icelles, pourront œuvrer de concert avec les autorités dudit Comté afin d’assurer la stabilité et la quiétude du Poitou. Les gardes épiscopales ayant signées un traité avec le Poitou pourront également être concertées. Si d'aventure une croisade était lancée par l'Eglise, les forces de ces commanderies se porteraient prioritairement volontaires pour répondre à l'appel du Pape.

Article 3.3
L'Eglise se doit de porter secours aux pauvres et aux indigents comme l'a fait Christos. Aussi, devra-t-elle ouvrir, dans la mesure de ses possibilités, un hospice ou une maison-dieu dans chaque ville (HRP : elle cooptera un laïc, si possible médecin pour cela, et l'aidera dans ses études). De plus le curé veillera, en cas de pénurie ou de prix bien supérieurs à ceux qui sont préconisés dans sa ville, à gérer la mise à disposition de stocks de nourriture basique (maïs ou pain), qu’il aura recueillie chez les riches, afin de protéger les pauvres des mauvais marchands. A cet effet et si besoin est, une collaboration entre les autorités ducales et municipales et religieuses se mettra en place afin de protéger aux mieux plus démunis.


Pour l'Eglise Aristotélicienne et Romaine



Sa Seigneurie Datan, Comte du Poitou
(Sceau)

Son Excellence Edemias, Chancelier du Poitou
(Sceau)

Témoin
Sa Grandeur Icie de Plantagenêt, Ambassadrice auprès de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine


Annexe terminologique:

Nonce : attaché au Saint-Siège et dépendant de la Nonciature Apostolique.
Prélat : Cardinal, Archevêque, Evêque et Nonce
Corpus Iuris Canonici : Droit canon reconnu par la Curie romaine


Annexe au présent concordat
En date du ................. par leurs volontés réciproques,
Les signataires se sont accordé sur la révision de l'Article 1.13, signé à Bordeaux le 16 MAI 1455

En lieu et place de :

Citation :
Aucun Clerc, Nonce ou Ambassadeur Apostolique, ne peut se présenter à une élection, à l'exception des prélats (Cardinal, Archevêque, Evêque). Cependant, ils ne pourront pourvoir à un poste que le Corpus Iuri Canonici leur interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective de son utilisation.
Est désormais validé:

Citation :
Tous les religieux poitevins peuvent de plein droit se présenter à une élection municipale ou comtale. Toutefois les poitevins en charge d’une éventuelle mission religieuse essentielle à la vie des poitevins, s'engagent à assurer - ou à déléguer à un autre membre de l'église - leur mission religieuse pendant la durée de leur mandat en cas d'élection.
Cependant, ils ne pourront postuler à un poste que le Corpus Iuri Canonici interdit, c'est à dire toute charge nécessitant le port d'une arme dans la perspective, même éventuelle, de son utilisation (Comte, Régent, Capitaine ou Connétable).
Et transmis au camerlingue avec cette lettre.
Citation :
A Son Eminence Tibère de Plantagenêt, Cardinal Camerlingue, Connétable de Rome, Chancelier de la Congrégation des Saintes Armées, Duc de Spolète
De nous, Icie de Plantagenet, ambassadrice du Poitou auprès de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine, comtesse de Salbart, vicomtesse de Bressuire

Peu avant que les turbulences secouent notre Royaume entre l'Eglise Aristotélicienne et Romaine et la Couronne de France, le Poitou avait pris l'initiative d'une négociation concernant son concordat daté de l’an 1455.
Nous avions alors invité les trois évêques dont dépend le Poitou (Limoges, Bordeaux et Poitiers) ainsi que le nonce en poste à l'époque, à la chancellerie du Poitou.
Un seul a répondu à notre appel: Monseigneur Fort With, les autres évêques lui déléguant leur représentation.
Les négociations ont porté principalement sur l'intégration d'hommes d'Eglise au sein du conseil poitevin. Le concordat de 1455 leur en interdisant l'accès.
Apres bien des discussions nous avons conclu l'article modifié en annexe du présent concordat.
Le conseil comtal a donné son accord.

Las, les tristes événements qui ont suivi, n'ont pas permis toutes les signatures et sa publication. Nous noterons que le Poitou, contrairement à d'autres Provinces, a maintenu son ancien concordat.
Sa volonté a toujours été de rester terre aristotélicienne

Désormais, la paix revenue, Sa Grandeur Datan d'Aulnay de Saintonge, aujourd'hui comte du Poitou, a souhaité qu'enfin cette modification soit signée et publiée.

Afin d’éviter d’autres atermoiements, puisque le Poitou dépend de plusieurs évêques, il nous parait sage de vous soumettre ce concordat ci-dessous pour approbation et signature.
Alors que Notre Eglise souffre de ses blessures, il est important de souligner la volonté du Poitou et des fidèles aristotéliciens qui vivent sur ses terres, de lui conserver son attachement.


Nous vous transmettons nos plus chaleureuses salutations aristotéliciennes,
Qu’Aristote vous ai en Sa Sainte Garde

Poitiers le 9 octobre de cet an de grâce

Icie de Plantagenêt
Ambassadrice extraordinaire du Poitou

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mar 12 Nov - 22:59

Je vous remercie Monseigneur

Pouvez vous également informer SE Adso du résultat du vote pour la présence de laïc au concile?

Pour information:
Citation :

Élections des représentants laïcs au concile

Sa Grandeur Icie de Plantagenêt /  78%  [ 30 ]
Soeur Klara  /   13%  [ 5 ]
Soeur Hernanie  /  5%  [ 2 ]
Sieur Péris Bochon /  2%  [ 1 ]

Total des votes : 38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Mer 13 Nov - 10:23

Je lui envoie de suite les résultats.

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Jeu 14 Nov - 0:38

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Jeu 14 Nov - 9:43

De rien!^^


Je viens d'avoir une réponse du Cardinal Fenice cette nuit. Elle me dit que cela lui paraît bien, à l'exception d'un article qui doit absolument être supprimé;


Citation :

Article 1.5
L’Eglise ne peut en aucun cas constituer un contre pouvoir. Elle doit veiller à ne pas mélanger ses intérêts propres avec les intérêts particuliers de ses membres. Elle doit en toute circonstance faire preuve de réserve et de modération.
Elle trouve que cet article est irrespectueux de notre institution.
Voyez-vous un inconvénient à le supprimer?

Il faut dire que je n'avais pas relevé la signification de cet article. En effet, cet article annulerait grosso-modo la modification proposée dans le nouveau concordat... Comment les clercs peuvent-ils faire de la politique s'ils doivent rester muets?^^

Qu'en pensez-vous?

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Jeu 14 Nov - 22:00

Ecoute

Oulaaaaaaaa voilà un article que nous avions même oublié. Il date de l'origine  du Concordat soit 1455.
Je crois même savoir, si mes souvenirs sont bons, puisque j'étais présente à ces négociations, que cet article faisait parti d'un concordat type proposé par l'Eglise elle même.

Jamais personne n'a trouvé ça irrespectueux ni dans l'Eglise depuis que ce concordat existe, ni en Poitou.
Et cela fait des années et des années.

Sachez que la modification d'un article du concordat ne remet nullement en cause le concordat signé depuis des années.

Donc les choses sont fort simples Monseigneur:
Etant donné que:
- cette modification a déjà été négocié et approuvé par l'Eglise en la personne de celui qui la représentait à l'époque: Monseigneur Fort With
- Qu'elle a été approuvé par le conseil comtal avant les évènements qui ont secoué le Royaume
- Que le comte qui règne actuellement mais pour quelques jours encore, la soutient et soutient le concordat
- Que nul ne sait qui sera le prochain comte et il pourrait tres bien ne plus vouloir permettre à des hommes d'Eglises de rentrer au conseil et donc se contenter du concordat déjà signé qui contient déjà cet article.

L'Eglise courra t elle le risque de voir cette modification reportée à Mathusalem alors que bien des provinces ont eu l'audace de déchirer leur concordat.
Perdra t elle l'occasion d'avoir au sein d'institutions comtales, ses représentants et serviteurs, dans un comté aristotélicien?

Vous ne trouvez pas que les choses ont déjà assez trainés?

Supprimé cet article, personnellement je n'en ai pas le droit. Cela ne dépend pas que de moi.
Cela signifie:
- renégocier à la chancellerie du Poitou
- Réinviter les évêques qui, je vous rappelle, à l'époque ont délégué cette charge à un des leur.
- Reprendre tout à zéro, c'est à dire des mois de négociation
- Et encore faut il que le prochain comte ou comtesse, veuille le renégocier. Tout le monde n'est pas forcement pour que des hommes d'Eglises participent au conseil.

L'Eglise à cette chance en ce moment grâce à ce comte et à mon implication.
En sera t il ainsi demain?
Ce n'est pas du tout certain.

Etant donné que cette discussion est dans un lieu semi publique mais qu'elle prend un autre tournant qui relève de la diplomatie si l'Eglise semble rejeter ce qui fut déjà négociée, je ne peux que vous dire, qu'elle ne pourra sans doute plus se dérouler ici.
Soit vous nous ouvrez un lieu privé, soit nous allons à la chancellerie, suivant la suite qui sera donnée:

L'Eglise aurai tout intérêt à accepter cette modification, je ne comprend vraiment pas. Elle n'y a que des avantages. Elle y est pleinement reconnu acteur d'un comté.
Ce qui est fort rare à l'heure actuelle.

Au lieu de ça, on perd du temps, on tergiverse sur ce qui a déjà été négocié et on ergote sur un article qui, de toute façon restera en place même si le prochain comte(comtesse) ne veut plus qu'on négocie l'acceptation d'hommes d'Eglises.
Il y restera tout simplement parce que le Poitou n'a nullement l'intention de rejeter son concordat, n'a nullement l'intention de le déchirer. Il est terre aristotélicienne, et le restera.

L'Eglise veut elle rompre le concordat du Poitou? je ne pense pas n'est ce pas?
Donc quoiqu'il en soit cet article cité qui existe depuis des années sans que personne n'en tienne compte est inscrit dans le concordat d'origine.

Vous le dites injurieux? Il ne l'a pas été pendant des années. Aucun comte du Poitou ne s'est permis d'injurier l'Eglise même pendant cet absurde conflit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Ven 15 Nov - 8:21

Oulà ma fille!
Je ne fais que rapporter les paroles du Cardinal Fenice à qui vous m'avez demandé de m'adresser!
J'attend encore à ce jour la réponse du Cardinal Solex pour avoir son avis directement.
Je vous propose donc d'attendre sa réponse pour l'instant. Peut-être qu'elle ne relèvera pas l'article et que le Concordat sera signé tel quel.
Attendons donc.

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Ven 15 Nov - 16:17

Sourit

Je vous comprend, je sais bien que vous faites l'intermédiaire et ce n'est jamais chose aisée.Nous pouvons attendre, oui, le souci est:
Nous en Poitou, du temps nous en avons
L'Eglise par contre en a t elle? je vous ai expliqué pourquoi c'était moins évident.

Nous sommes aussi en relation avec SE Tadeus de Montfort-Vendôme. Mais il semble méconnaitre la situation du Poitou puisqu'il croit que nous ne dépendons que d'un évêque et d'un vicaire.

Reflechit

Avec vous un Vicaire Monseigneur?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Ven 15 Nov - 16:45

Alors en ce qui concerne le concordat pour le Poitou (6 villages), le seul à même de s'en charger en principe serait le Nonce Apostolique du Poitou, mais en son absence (il n'y en a pas), sont de toute manière concernés:

=> L'évêque de Poitiers qui a autorité sur 4 des 6 paroisses du Poitou (La Rochelle, Niort, Poitiers et Thouars): il s'agit de moi
=> L'évêque de Limoges qui a autorité sur 1 des 6 paroisses du Poitou (La Trémouille): il s'agit de Monseigneur Eloin Bellecour
=> L'évêque de Angoulême qui a autorité sur 1 des 6 paroisses du Poitou (Saintes): Vacant!

Monseigneur Lyonis étant Archevêque de la Province de Bordeaux a donc autorité sur 5 des 6 paroisses du Poitou.
Sachant que je suis Vicaire Général de la province de Bordeaux, et donc son second, vous savez que j'ai aussi autorité sur la Province de Bordeaux.

Je pense que nous devrions aussi faire intervenir Monseigneur Lyonis comme le suggérait Frère Inracien, qu'en pensez-vous?

Par contre, je n'ai aucune idée de quoi s'occupe Son Eminence Tadeus de Montfort-Vendôme! Pourquoi l'avez-vous contacté?

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   Sam 16 Nov - 0:34

C'est lui qui nous a contacté. Sans doute a t il une charge à la nonciature.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien avec Icie de Plantagenêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien avec Icie de Plantagenêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» demande d'entretien avec le conseil
» [RP] Entretien avec le consul Martin_tamarre
» Entretien avec le diable ( PV J.Lennon)
» Entretien avec un Community manager sur le chat
» Entretien avec Rouletabille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché Métropolitain de Bordeaux :: Diocèse de Poitiers :: Palais Episcopal de Poitiers :: Bureau de l'Evêque-
Sauter vers: