Gestion de la Province et des diocèses de la Province de Bordeaux, dans le jeu en ligne Les Royaumes Renaissants.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Vous souhaitez rencontrer l'archevêque ? C'est Ici [HRP]Forum officiel secondaire[/HRP]
Vous voulez savoir qui s'occupe de votre paroisse ? C'est Ici
Si vous avez des soucis avec la barre d'ascenseur lors de la création/édition/citation d'un post, passez sous firefox; le soucis vient d'IE.

Partagez | 
 

 Publications officielles de Rome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Publications officielles de Rome   Dim 21 Oct - 10:13

Citation :



    ........
    Révision du Droit Canon sur les Fondements de l’Église de Dieu - De Ecclesiae Dei fondis





    Suite à la réflexion de la Congrégation du Saint-Office et du Collège des Légistes Pontificaux, il est apparu nécessaire de modifier l’arborescence et la division de la bulle pontificale De Ecclesiae Dei fondis afin de satisfaire la demande de clarté exigée suite à l’ajout de nouvelles règles.

    L’essentiel des modifications repose sur la division en sections de la Bulle, l’ajout de règles concernant les miracles, et la réorganisation de la partie concernant la canonisation. Les caractères italiques annonces une formule supprimée, révisée ou ajoutée. Les formules déplacées demeurent en caractère normal.

    L’ensemble de la numérotation des articles a été revue et amendée pour respecter l’ordre numérique. Les anciens articles 17, 18, 19, 20, 20 bis et 20 ter deviennent respectivement les articles 13, 14, 15, 16, 16 bis et 16 ter. Les anciens articles 13, 13 bis, 14 et 14 bis, deviennent respectivement les articles 17, 17 bis, 18 et 18 bis. Les anciens articles 15 et 16 deviennent respectivement les articles 19 et 20.



    Partie I

      est ajouté comme suit :

    Section A : Généralités

    Article 1 : ...


      est supprimé et renvoyé à une autre section :

    Article 13 : Un Bienheureux est un défunt aristotélicien béatifié par la Sainte Eglise au regard de sa vie passé, exemplaire, vertueuse, digne d’exemple social et spirituel pour la communauté aristotélicienne.

      - Article 13 bis : Les règles et procédures menant à la béatification sont reprises dans le Droit Canon sur la Congrégation du Saint Office.

    Article 14 : Un Saint est un Bienheureux canonisé par la Sainte Eglise au regard de sa vie passé, plus exemplaire, plus vertueuse, encore que celle du Bienheureux, et digne d’exemple social et spirituel pour la communauté aristotélicienne.

      - Article 14 bis : Les règles et procédures menant à la canonisation sont reprises dans le Droit Canon sur la Congrégation du Saint Office.

    Article 15 : Les Pères de l’Église sont les fondateurs de l’Église Aristotélicienne à ses débuts et lors du Renouveau de la Foi sous les pontificats des Très Saints Pères Nicolas V et Eugène V.

    Article 16 : Les Docteurs de l’Église sont d'éminents théologues ou canonistes ayant produit ou travaillé sur des textes doctrinaux, dogmatiques ou canoniques d'importance universelle.



      est ajouté et modifié comme suit :

    Section B : de la sainteté, béatification et canonisation

    Article 17 : Un Bienheureux est un défunt aristotélicien béatifié par la Sainte Eglise au regard de sa vie passé, exemplaire, vertueuse, digne d’exemple social et spirituel pour la communauté aristotélicienne.

      - Article 17 bis : Les règles et procédures menant à la béatification sont reprises dans le Droit Canon sur la Congrégation du Saint Office.

    Article 18 : Un Saint est un Bienheureux canonisé par la Sainte Eglise au regard de sa vie passé, plus exemplaire, plus vertueuse, encore que celle du Bienheureux, et digne d’exemple social et spirituel pour la communauté aristotélicienne.

      - Article 18 bis : Les règles et procédures menant à la canonisation sont reprises dans le Droit Canon sur la Congrégation du Saint Office.



      est ajouté et modifié comme suit :

    Section C : des fondateurs, les pères et docteurs de l’Église

    Article 19 : Les Pères de l’Église sont les fondateurs de l’Église Aristotélicienne à ses débuts et lors du Renouveau de la Foi sous les pontificats des Très Saints Pères Nicolas V et Eugène V.

    Article 20 : Les Docteurs de l’Église sont d'éminents théologues ou canonistes ayant produit ou travaillé sur des textes doctrinaux, dogmatiques ou canoniques d'importance universelle.


      est ajouté et modifié comme suit :

    Section D : Des miracles

    Article 21 : Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = un événement extraordinaire uniquement imputable à l'intervention divine sans possibilité qu'il soit du a une intervention humaine ou naturelle.
    La cause efficiente = il est rapporté par des témoins digne de confiance.
    La cause formelle = enquête approfondie effectuée conjointement par l'office Saint Théodule et le Saint Office, avec avis émit par le Cénacle du Saint-Office.
    La cause finale = le miracle est constaté par la Sainte Curie.

    Article 22 : Tout miracle supposé doit être rapporté par un fidèle ou un clerc.

    Article 23 : Une enquête rigoureuse sera tenue par les théologues de l'office Saint Théodule et les théologues du cénacle du Saint Office. Celle-ci portera sur le recueil de témoignages circonstanciés, sur la moralité des témoins, sur la véracité des faits. Les dates, lieux et évènements seront consignés dans les moindres détails.

    Article 24 : A la suite de l’enquête seulement, le cénacle du Saint Office dépose un avis favorable ou défavorable quant à la véracité du miracle auprès de la Sainte Curie.

    Article 25 : Le cénacle du Saint Office et l'office Saint Théodule définissent s’il y a eu ou non intercession d'un Saint auprès du Très-Haut dans la manifestation de ce miracle.

    Article 26 : La Sainte Curie est seule habilitée reconnaître le miracle comme tel.

    N.B. : Dans le cas d'une invalidation, une annonce sera publiée stipulant les raisons qui ont conduit la Curie à considérer qu'il ne s'agissait pas d'un miracle. Dans le cas d'une validation, une annonce sera publiée par la Curie explicitant le miracle, ses effets et ses conséquences.




    Révision du texte canonique sur les Fondements de l'Eglise de Dieu,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V le dixième du mois d'avril, le vendredi, jour de la saint Saint Nicolaïde, de l'an de grâce MCDLVII, révisé sous le pontificat du Très Saint Père Innocent VIII, le vingt-quatrième du mois de septembre, le lundi, de l’an de grâce MCDLX, au lendemain de la Sainte Thécle d'Icorium.

    Amendements et révisions rédigés et publiés par Son Éminence Aaron de Nagan, Doyen du Sacré Collège en sa qualité d'Archichancelier du Saint-Siège, le XXIVe du mois de septembre, le lundi, de l’an de grâce MCDLX






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Dim 11 Nov - 16:09

Citation :



    ........
    Révision du Droit Canon le Gouvernement suprême de l’Église - De Sanctae Sedis summo administratione





    La coutume subissant le poids des années qui se succèdent et l'éloignent un peu plus de l'origine où elle fut établie par les Pères de l’Église, il est apparut nécessaire au Sacré-Collège des Cardinaux de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine de mettre par écrit ce qu'elle estimait être une coutume devenue règle de droit.

    L’essentiel des modifications consiste en l'ajout d'une arborescence inférieure aux Can 5-I-4.2 et Can 5-II-7.1.



    Partie I : Du Saint Siège

    - Article 4.2 : Les votes lancés à la Curie ont une durée normale de 5 jours. Aucun quorum de participation n'est requis pour valider une décision.


      est révisé comme suit :

    - Article 4.2 : Les votes lancés à la Curie ont une durée normale de 5 jours.


      est ajouté comme suit :

    *Article 4.2.1 : Toutes les décisions prises à la Curie se font à la majorité absolue des suffrages exprimés.

      N.B. : On entend par majorité absolue :
      - Si le nombre total de suffrage exprimé est pair : la moitié du total des suffrages, plus 1.
      - Si le nombre total de suffrage exprimé est impair : la moitié du total des suffrages arrondit au nombre pair directement supérieur, plus 1.
      - Dans tous les cas, les bulletins blancs ou les bulletins d'abstention sont déduits du nombre total des suffrages exprimés pour fixer le seuil de la majorité.
      - Un bulletin blanc est un bulletin d'abstention.

    *Article 4.2.2 : Toute décision mise au vote doit comporter le choix "abstention".

    *Article 4.2.3 : Toute décision mise au vote, et statuant sur un choix différent que "pour ou contre", doit obligatoirement comporter le choix "contre toutes les propositions", en plus du choix "abstention".

    *Article 4.2.4 : Un deuxième scrutin n'est organisé que si la majorité absolue n'a pas été atteinte lors du premier. Les propositions remises au vote sont nécessairement celles pouvant obtenir une majorité absolue lors de ce second scrutin.

    *Article 4.2.5 : Un troisième scrutin n'est organisé que si la majorité absolue n'a pas été atteinte lors du deuxième. Le troisième scrutin est nécessairement le dernier. Seules les deux propositions ayant récolté le plus de voix lors du deuxième scrutin sont mise au vote. Le troisième scrutin respecte les règles édictées aux articles 4.2.2 et 4.2.3.

    *Article 4.2.6 : Aucun quorum n'est requis pour les scrutins, sauf mentions contraires particulaires inscrites dans le Droit Canon, et excepté les cas suivant :
    - l'élection du pape (le cas échéant) nécessite un quorum égal ou supérieur au deux-tiers des cardinaux désigné comme électeur lors de cette élection.
    - l'élection du camerlingue (voir détails infra article 7.1)
    - le changement de points fondamentaux du dogme ou du droit canon nécessite un quorum égal ou supérieur au tiers des cardinaux électeurs.

    *Article 4.2.7 : Les bulletins d'abstention sont comptabilisés dans le calcul du quorum.



    Partie II : Des charges et statuts au seins des Institutions Supérieures de l’Eglise

    - Article 7.1 : Le Camerlingue est élu par les Cardinaux électeurs et suffragants parmi les Cardinaux Romains électeurs pour six mois selon les règles définies par la Curie elle-même.

      est révisé comme suit :

    - Article 7.1 : Le Camerlingue est élu par les Cardinaux électeurs et suffragants parmi les Cardinaux Romains électeurs pour six mois.


      est ajouté comme suit :

    *Article 7.1.1 : Est éligible, tous les cardinaux romains électeurs nommés à cette dernière charge au moins six mois complets avant le premier tour de scrutin.

    *Article 7.1.2 : Tous les cardinaux respectant l’article 7.1.1 sont candidats d’office à la charge de Camerlingue. Ils peuvent néanmoins se désister volontairement avant le premier tour de scrutin.

    *Article 7.1.3 : Est électeur, l’ensemble des cardinaux de la Curie Romaine, qu’il soit Romain ou National, électeur, suffragant ou émérite.

    *Article 7.1.4 : S’il n’y a que deux candidats, le scrutin se fait en un tour à la majorité absolue des votants.
      N.B. : le système de scrutin respecte les règles édictées au Can 5-I-4.2.1


    *Article 7.1.5 : S’il y a plus de deux candidats, le scrutin se fait en autant de tour que nécessaire pour qu’il ne reste au final plus que deux candidats. Ces différents tours de scrutin se font à la majorité simple. Le candidat (ou les candidats ex quo) ayant récolté le moins de voix est systématiquement éliminé pour le tour de scrutin suivant.[/i]
      N.B. : On entend par scrutin remporté à la majorité simple, la proposition ayant récolté le plus de voix, quelque soit le nombre de voix exprimées.


    *Article 7.1.6 : Un candidat est élu automatiquement s’il obtient une majorité absolue basée sur la totalité du nombre d’inscrit.

    *Article 7.1.7 : Un quorum minimum d’un tiers des cardiaux inscrits comme électeur est requis lors du scrutin qui voit la désignation du nouveau camerlingue.

    *Article 7.1.8 : Si lors du dernier scrutin, aucune majorité absolue ne se dégage, un scrutin supplémentaire est organisé.


    _________________________________________

    Amendement du texte canonique « Du gouvernement suprême du Saint-Siège »,
    Entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Innocent VIII le II septembre, le dimanche, de l'an de grâce MCDLX.

    Amendements rédigés et publiés par Son Éminence Aaron de Nagan, Doyen du Sacré Collège et Archichancelier du Siège Apostolique, le dixième jour du mois de novembre, le samedi, de l'an de grâce MCDLX, la veille de la Saint Martin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Sam 17 Nov - 11:42

Citation :




Avis d'élection à l'Assemblée Épiscopale de France
Appel aux candidatures pour l'Archidiocèse suffragant de Malines.


Au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, nous, Monseigneur Navigius di Carrenza, Primat de France, faisons annonce de :


L'ouverture du dépôt de candidatures pour le poste d'Archevêque suffragant de Malines, et ce pour une durée de sept jours à compter de la date d'affichage Place d'Aristote.


Les candidats sont priés de nous faire parvenir curriculum vitæ et lettre de motivation par courrier privé. Nous rappelons que les candidatures doivent respecter les statuts de l'assemblée épiscopale de France.

Aussi, seul un clerc théologien ayant exercé pendant au moins trois mois une charge lui conférant le pouvoir de célébrer et d’octroyer divers sacrements aristotéliciens peut postuler à la charge d'évêque ou d’archevêque suffragant. En outre, tout candidat doit être titulaire d’une licence en théologie obtenue dans un séminaire primaire reconnu par la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien. Il est demandé aux prétendants de mentionner leur situation au regard de ce diplôme dans leur candidature.
Précisons que nous nous tenons à disposition des candidats pour toute demande explicative.

Que les paroles d’Aristote nous guident,

Fait à Rome, le quinzième jour du mois de novembre de l’an de grâce MCDLX


    (HRP : Envoyez votre candidature à Navigius sur le forum de Rome)

Citation :




Avis d'élection à l'Assemblée Épiscopale de France
Appel aux candidatures pour le diocèse d'Autun


Au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, nous, Monseigneur Navigius di Carrenza, Primat de France, faisons annonce de :


L'ouverture du dépôt de candidatures pour le poste d'Évêque d'Autun, et ce pour une durée de sept jours à compter de la date d'affichage Place d'Aristote.


Les candidats sont priés de nous faire parvenir curriculum vitæ et lettre de motivation par courrier privé. Nous rappelons que les candidatures doivent respecter les statuts de l'assemblée épiscopale de France.

Aussi, seul un clerc théologien ayant exercé pendant au moins trois mois une charge lui conférant le pouvoir de célébrer et d’octroyer divers sacrements aristotéliciens peut postuler à la charge d'évêque ou d’archevêque suffragant. En outre, tout candidat doit être titulaire d’une licence en théologie obtenue dans un séminaire primaire reconnu par la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien. Il est demandé aux prétendants de mentionner leur situation au regard de ce diplôme dans leur candidature.
Précisons que nous nous tenons à disposition des candidats pour toute demande explicative.

Que les paroles d’Aristote nous guident,

Fait à Rome, le quinzième jour du mois de novembre de l’an de grâce MCDLX


    (HRP : Envoyez votre candidature à Navigius sur le forum de Rome)

Citation :




Avis d'élection à l'Assemblée Épiscopale de France
Appel aux candidatures pour le diocèse de Langres


Au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, nous, Monseigneur Navigius di Carrenza, Primat de France, faisons annonce de :


L'ouverture du dépôt de candidatures pour le poste d'Évêque de Langres, et ce pour une durée de sept jours à compter de la date d'affichage Place d'Aristote.

Les candidats sont priés de nous faire parvenir curriculum vitæ et lettre de motivation par courrier privé. Nous rappelons que les candidatures doivent respecter les statuts de l'assemblée épiscopale de France.

Aussi, seul un clerc théologien ayant exercé pendant au moins trois mois une charge lui conférant le pouvoir de célébrer et d’octroyer divers sacrements aristotéliciens peut postuler à la charge d'évêque ou d’archevêque suffragant. En outre, tout candidat doit être titulaire d’une licence en théologie obtenue dans un séminaire primaire reconnu par la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien. Il est demandé aux prétendants de mentionner leur situation au regard de ce diplôme dans leur candidature.
Précisons que nous nous tenons à disposition des candidats pour toute demande explicative.

Que les paroles d’Aristote nous guident,

Fait à Rome, le quinzième jour du mois de novembre de l’an de grâce MCDLX


    (HRP : Envoyez votre candidature à Navigius sur le forum de Rome)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Jeu 24 Jan - 10:20

Citation :



    Nomination d'un nouvel évêque
    Monseigneur Lotx est nommé au poste d'Évêque de Périgueux.



    Nous, Monseigneur Fitz, Premier Vice-Primat de France, Évêque de Nevers & Seigneur d'Imphy, au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, et en la regrettée absence du Primat de France, prenons la plume pour faire annonce de :


    La nomination de Monseigneur Lotx, au poste d'Évêque suffragant de Périgueux. Nous lui souhaitons par la-même tous nos vœux de réussite dans sa nouvelle affectation. Puisse-t-il, en tant que digne successeur des apôtres, diffuser la foi, mener ses paroissiens vers le Salut, et demeurer un modèle pour ceux qui l'écoute.


    Puisse Aristote le guider dans la tâche qui est à présent la sienne,


    Pour l’Assemblée épiscopale de France,

    Monseigneur Fitz,
    Premier Vice-Primat de France
    Évêque de Nevers
    Seigneur d'Imphy



    Fait à Rome, le XVIIIè jour du mois de janvier de l’an de grâce 1461.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Dim 12 Mai - 8:09

Citation :



    Manifeste de la véritable Église de France


    À l’Anti-Roy Eusaias de Blanc-Combaz,
    À l’ensemble des clercs fidèles à la Vraie Foy,
    À l’ensemble des fidèles français dans le doute,



    Qu’il ne soit jamais dit que l’Assemblée Épiscopale Française, seule et unique représentante de l'Église de France, ne laisse ainsi la Très Sainte doctrine être foulée du pied par des déclarations schismatiques qui risquent de vouer à l’enfer lunaire toute personne abondant dans ses nombreuses erreurs.
    Item, il ne sera jamais dit que les évêques de France, authentiques successeurs des Apôtres, ayant livré depuis Titus une lutte acharnée pour que les Droits de Dieu ne soient pas reniés par la société et qu’aucun souverain n’ait l’audace de dégrader la Vraie Religion en un simple mode de gestion pour que l’État puisse se transformer en machine d’oppression non seulement des corps de ses sujets, mais aussi de leurs âmes. La seule liberté se trouve en Dieu et en son Église qui guident les fidèles vers le paradis solaire.

    Item, nous allons donc réfuter ici les postulats lancés par l’Usurpateur de la Couronne afin d’en démontrer, s’il en était encore besoin, sa nocivité pour ceux qui désirent vraiment trouver le paradis solaire et le chemin de la Vertu que Dieu a tracé.


      Le Roy tient son pouvoir de Dieu.

    Le Roy ne tient son pouvoir de Dieu que tant qu’il agit pour Lui. L’Anti-Roy Eusaias ferait bien de se souvenir des paroles de Saint Thomas (Hagiographie de Saint Thomas d’Aquin, chapitre IV verset IV) :
    Citation :
    « Le roy tient aussi son pouvoir de Dieu. Et comme le peuple ne fait qu’exaucer la volonté de Dieu en vous plaçant sur votre trône, votre pouvoir est de nature divine par le haut et par le bas. Le glaive que vous brandissez vous est confié par Dieu, certes pas directement, mais Dieu étant la cause première de toutes les causes et de tous les effets, nul doute qu’il est aussi la cause de votre autorité. Or, l’église étant dépositaire de la parole divine, vous devez lui obéir. C’est ainsi, à moins que vous ne vous rabaissiez à la condition de tyran ».

      Le Roy est le chef incontesté de l’Église de France.

    Le Roy ne peut et ne pourra jamais être le chef d’une quelconque Église car tel n’est pas le rôle que Dieu lui a assigné. Le Roy ne possède que le moins glorieux des deux Glaives de l’Eglise, le glaive temporel, qui est inférieur au glaive spirituel de l’Église. Ainsi que le dit Aristote (Vita d’Aristote, Dialogue X : La Morale) :
    Citation :
    [...] le bien ultime réside dans le divin, sans nul doute.
    Item, si le glaive spirituel est manié par l’Église, le glaive temporel est manié pour elle.

    Item, jamais l’Église ne pourra dépendre de l’État. Car le combat de l’Église est avant tout celui de la Vérité divine et non celui de l’État. L’État n’est qu’un système d’organisation social de maintien de l’ordre et de répartition des ressources ainsi que Dieu, et donc la Raison, le commande. Cependant, l’État ne pourra jamais prétendre un seul instant mettre l’un de ses chefs à la tête de l’Église. Le seul chef de l’Église est Dieu et non un souverain temporel. Or, Dieu, par l'intermédiaire de Christos a dit (Extrait de la Vita de Saint Titus, premier Pape) :
    Citation :
    « Titus, approche, mon ami. Titus, tu es fort et vigoureux. Tu peux m'aider à porter cette communauté; tu seras mon second. Va Titus, tu es un titan, et c’est avec l'aide de ta force que je bâtirai une Église titanesque ! »

    Il ressort donc que c’est à Titus et à ses successeurs que Dieu a dévolu le gouvernement suprême de l’Église et qu’aucun Roy ni aucun clerc déchu ne saurait changer ainsi la Parole de Dieu. De là, il en sort que les déclarations du Roy dans le domaine des sacrements, dans le domaine des excommunications ou dans quel qu’autre domaine que ce soit qui touche à l’infusion de la Grâce dans l’âme des fidèles Aristotéliciens de France, ne sauraient être que du ressort de l’Église Aristotélicienne, Une, Apostolique et Romaine, dirigée par le Très Saint Père, assisté par sa Curie et conseillé pour les affaires de France par les évêques de France réunis en l’Assemblée Épiscopale Française.


      Du Besoin d’indépendance de la France.

    L’indépendance, réclamée par l’Anti-Roy de France et qui trouve sa traduction dans la constitution de cette pantomime ridicule de création d’une Église qui lui serait soumise, n’est en fait qu’une volonté d’être indépendant non pas de l’Église Aristotélicienne Romaine, mais bien de Dieu lui-même. Cette volonté de ne vouloir être soumis à personne, pas même à la plus haute autorité qui soit dans les domaines où elle est légitime, c’est-à-dire ceux de la Foi et de la Morale, est l’apanage des libre penseurs, des athées et des orgueilleux, et aucun clerc digne de ce nom ne saurait y souscrire.

    Item, la fierté d’être sujet de France est une chose bonne et légitime, mais n’oublions pas que Dieu commande d’aimer tout le genre humain, et qu’aucun Roy ne saurait affirmer que la terre et le peuple qu’il dirige doit être indépendant de Dieu sous prétexte que l’autorité divine est représenté par un humain que le hasard de l’Histoire pour les uns, et la volonté de Dieu pour les autres, a placé hors d’une terre qu’un Roy tient à élever par l’orgueil plutôt que par l’humilité et la piété. Comme l’affirme Christos (Vita de Christos, chapitre IX) :
    Citation :
    "Que votre solidarité ne connaisse pas de frontières ! Souvenez vous, mes amis, qu'Aristote vivait dans un pays d'une culture peu tolérante pour les autres peuples. Aujourd'hui, vous devez savoir que toutes les nations ont droit au respect et leur peuple à la liberté et à notre amitié."

      Du mariage des prêtres et de son fondement.

    C’est dans cette déclaration que chaque fidèle pourra ainsi observer que le véritable but de cette « Église » n’est pas le Salut des fidèles, mais simplement de se tailler une spiritualité qui ne dérange personne. Ainsi, la seule raison qui pousse l’Usurpateur à la tolérer est que « Si les prêtres s’ingèrent dans la vie politique, pourquoi ne pourraient-ils pas se marier ? ». Ce qui ne fait aucun sens. Ainsi est faite la preuve que la religiosité de l'Anti-Roy, prétexte fallacieux de cette fausse Église, est toute politique et non spirituelle, car Christos interdit le mariage des prêtres (Vita de Christos, Chapitre XIII) :
    Citation :
    "Et vous, mes amis, comme vous devrez vous consacrer totalement à Dieu, comme je le fais moi-même, l’amour humain dans ce qu’il a de personnel vous sera à jamais interdit. Vous vous devrez d’aimer l’Humain, et non un humain. En ceci, le mariage n’est pas pour vous, ni même l’acte de chair."

    Et comme certains Apôtres se trouvaient déçus de cette règle, ils commencèrent à grogner en murmurant entre eux de vilaines paroles. Christos les regarda, et les avertit :

    "Ces restrictions seront le prix de votre engagement. Apprenez à les aimer, car elles vous permettront de mener à bien votre sainte mission."

      Du mépris envers la Charte Fondamentale du Royaume de France.

    Enfin, le simple bon sens nous oblige à rejeter cette « Église » schismatique sur son simple plan juridique, car la Charte Fondamentale du Royaume de France, base du droit civil français, nous dit ceci quant au statut, aux droits & aux devoirs d'un Monarque :
    Citation :
    Le Royaume de France est terre Aristotélicienne et reconnait la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine comme sa Sainte Mère.
    [...]
    Le Monarque règne sur le Royaume de France, son autorité s'exerce sur les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires dans les limites de la présente charte.
    Le Monarque en tant que porteur de la Couronne possède, le temps de son règne, l’ensemble des biens, moyens et domaines royaux de la Couronne de France.
    Le Monarque est le garant de l’intégrité et de la souveraineté du Royaume, dans sa composante territoriale, sécuritaire, économique, juridique, diplomatique et judiciaire.
    [...]
    Le Monarque est le garant de l’unité du Royaume. Il est la source des pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires.
    [...]
    Le Monarque est garant du respect de la religion Aristotélicienne et Romaine.
    Même un Roy, qui n'est que le représentant et l'incarnation de la Couronne le temps de son règne, doit s'y soumettre, ou il renie lui-même les fondements de la Couronne de France et du Royaume. Un Roy ne bafoue pas ainsi cette Charte, en s'arrogeant des pouvoirs qui ne lui appartiennent pas et en faisant défaut aux devoirs qui lui incombent, sans en assumer les conséquences.

    Ainsi, nous espérons avoir fait lumière sur ces énoncés injurieux envers nos Très Saintes doctrines et rassuré les fidèles et clercs de la Vraie Foy face à cette « Église » schismatique.
    Sachez et soyez convaincus que la véritable Église de France ne restera jamais mutique face à l'erreur humaine en terme de spiritualité. Elle est à la fois immuable et en perpétuelle évolution. L'Église de France est prête à affronter les divers écueils qui se dressent et se dresseront sur le chemin de Sa mission, quels qu'ils soient, récents ou plus anciens, temporels ou internes à son Institution, et Elle le fera avec intelligence, circonspection et, surtout, Unie.




    Pour l'Assemblée Épiscopale de France,
    Les Évêques de France,



    Monseigneur Navigius di Carrenza
    Archevêque suffragant d'Avignon
    Primat de France



    Monseigneur Fitz,
    Premier Vice-Primat de France,
    Évêque de Nevers



    Monseigneur Eloin Bellecour
    Évêque de Limoges,
    Second Vice-Primat



    Son Éminence Tibère, Cardinal de Plantagenêt, (dict Rehael)
    Archevêque Métropolitain de Rouen



    Son Éminence Aaron, Cardinal de Nagan,
    Archevêque de Césarée



    Monseigneur Lyonis d'Appérault,
    Archevêque Métropolitain de Bordeaux



    Monseigneur David Grégoire Aristote de Sent-Bertran
    Archevêque Métropolitain d'Auch



    Monseigneur Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau,
    Archevêque Métropolitain de Lyon



    Monseigneur Aegon,
    Recteur de la Congrégation de Sainct Thomas



    Monseigneur Endymion d'Abbadie
    Évêque de Tarbes




    Monseigneur Lotx
    Évêque de Périgueux



    Monseigneur Aristokoles de Valyria,
    évêque d'Agen.



    Frère Peccatore,
    Évêque de Lisieux,
    Recteur de l'Ordre Lescurien



    Monseigneur Nono,
    Évêque émérite de Rodez



    Monseigneur Tokai
    Archevêque d'Embrun


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p27kw

avatar

Nombre de messages : 1358
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Jeu 23 Mai - 7:58

Fitz a écrit:
Citation :



    Nomination d'un nouvel évêque
    Monseigneur Maximinus est nommé au poste d’Évêque de Poitiers.



    Nous, Monseigneur Fitz, Premier Vice-Primat de France & Évêque de Nevers, au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, prenons la plume pour faire annonce de :


    La nomination de Monseigneur Maximinus, au poste d'Évêque de Poitiers. Nous lui souhaitons par la-même occasion tous nos vœux de réussite dans sa nouvelle affectation. Puisse-t-il, en tant que digne successeur des apôtres, diffuser la foi, mener ses paroissiens vers le Salut, et demeurer un modèle pour ceux qui l'écoute.

    Puisse Aristote le guider dans la tâche qui est à présent la sienne,


    Pour l’Assemblée Épiscopale de France,

    Monseigneur Fitz,
    Premier Vice-Primat de France
    Évêque de Nevers



    Fait à Rome, le XXIIIe jour du mois de mai de l’an de grâce 1461.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloin
Archevêque de Bordeaux
Archevêque de Bordeaux
avatar

Nombre de messages : 406
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Fonction : Archevêque de Bordeaux
Date d'inscription : 30/11/2008

Caractéristiques
Charisme:
55/255  (55/255)
Force:
61/255  (61/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Dim 5 Jan - 16:27

Citation :



    La Nonciature Apostolique Romaine recrute !

    Au nom de Sa Sainteté, le très Saint père Innocent VIII et du Cardinal Chancelier de la Congrégation des affaires du siècle, Je, Eloin Bellecour, Secrétaire Apostolique de France, fais annonce d'un grand recrutement de personnel diplomatique religieux dans nombre de provinces du Royaume de France. Ils auront la charge, sous l'autorité du Cardinal Chancelier et du Conseil Supérieur, en coordination avec le personnel de la Nonciature, de s'assurer du renforcement des relations diplomatiques et fraternelles ainsi que du suivi des négociations concordataires.

    La Nonciature Apostolique, également appelée "Congrégation des Affaires du Siècle" est destinée à s’assurer des liens et échanges qui unissent les diverses provinces temporelles des Royaumes du monde connu au Saint-Siège. Le siège de la Nonciature Apostolique est le Palais de Saint-Nicolas situé à Rome. Là est décidée la politique étrangère romaine à adopter envers les différentes entités politiques plus ou moins autonomes. La Nonciature s'efforce de travailler dans la "compréhension et la satisfaction mutuelle" afin d'apporter sa modeste contribution à l'essor de la "Pax Christi" dans les Royaumes.

    Vous êtes motivé par la politique ? Vous voulez intervenir diplomatiquement dans les évènements des Royaumes ? Vous voulez aider la Sainte Eglise Aristotélicienne Universelle ? DEVENEZ AMBASSADEUR APOSTOLIQUE OU NONCE APOSTOLIQUE. Une aventure sans pareil, qui vous fera travailler en présence des Comtes et Ducs, en présence de Cardinaux et de gens importants de notre monde. Qui sait, peut-être même du Roy ou de l'Empereur...

    La Nonciature francophone recherche actuellement en priorité:
    - des Ambassadeurs/Nonces Apostoliques qui est le représentant du Saint-Siège dans une province temporelle des Royaumes. [Sont actuellement vacantes les provinces suivantes : Maine, Champagne, Berry, Anjou, Bretagne, Béarn, Toulouse, Rouergue, Périgord-Angoumois, Poitou, Bourbonnais-Auvergne, Touraine & Bourgogne.]
    - des Vice-Ambassadeurs/Prononces Apostolique (quasi toutes les places sont libres) dont le rôle en tant que second consiste à assister le Nonce ou Ambassadeur de la province et cela de manière aussi efficace que discrète.

    Il est évident que pour le recrutement, préférence sera donnée à ceux ont de solides références ou qui sont des fidèles aristotéliciens de longue date. Il n'est nullement demandé de suivre des études en voie de l'Eglise, ni d'être ordonné prêtre, pour postuler à une charge d'ambassadeur apostolique !
    Nous vous demanderons simplement de fournir la preuve de 'parrainage' de dignitaire(s) ecclésiastique(s) ainsi que de dignitaire(s) du pouvoir temporel provincial selon le poste envisagé. Motivé, alors n'hésitez pas, venez postuler au sein de la Salle des admissions pour tenter votre chance. Lisez attentivement les formalités sur "Comment postuler à la Nonciature" ainsi que notre Règlement intérieur avant de postuler.

    Par la grâce d'Aristote et de Christos, que Foi et Raison nous guident.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Rectrice de l'Ordre Cistercien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximinus
Evêque de Poitiers
Evêque de Poitiers
avatar

Nombre de messages : 2139
Age : 34
Localisation : Niort
Fonction : Evêque de Poitiers, Vicaire Général de Bordeaux
Date d'inscription : 17/01/2011

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Dim 5 Jan - 17:55

Je fais immédiatement suivre cette annonce sur les paroisses de mon Diocèse.


(Par contre, impossible d'avoir la même affiche qu'ici lors de la diffusion... ça fait pas très vendeur mon affichage sur le forum des RR... Une idée pour savoir de quoi ça pourrait venir?)

_________________

Monseigneur Maximinus
Evêque du Diocèse de Poitiers
Curé de Niort
Vicaire Général de la Province de Bordeaux
Professeur du Séminaire de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloin
Archevêque de Bordeaux
Archevêque de Bordeaux
avatar

Nombre de messages : 406
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Fonction : Archevêque de Bordeaux
Date d'inscription : 30/11/2008

Caractéristiques
Charisme:
55/255  (55/255)
Force:
61/255  (61/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   Lun 22 Fév - 18:20

Citation :



CREATION DE VICAIRES GENERAUX IN GRATIBUS


Les évêques de France réunis en assemblée, afin de faire face à la pénurie d'évêques,

Ont décidé d'ouvrir exceptionnellement les candidatures pour les diocèses suffragants aux clercs engagés dans la Voie de l'Eglise mais qui n'auraient pas encore obtenu leur licence.

Une fois élus, ils seront tout d'abord nommés vicaires généraux et administreront leurs diocèses In Gratibus puis, une fois leur licence obtenue, ils seront confirmés et intronisés en tant qu'évêques.


Pour l'amour de Dieu et le Salut commun,
Fait à Joinville, le 7 janvier 1464




Monseigneur Pie II de Valence,
Primat de France

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Rectrice de l'Ordre Cistercien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Publications officielles de Rome   

Revenir en haut Aller en bas
 
Publications officielles de Rome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gladiateurs et les jeux de la Rome antique
» Fiche d'unité NON officielles (en anglais)
» Rome, phare du sunnisme
» Sword of Rome (GMT Games)
» [CR] Sword of Rome (à 3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché Métropolitain de Bordeaux :: Parvis de la cathédrale :: Annonces officielles de l'archevêché de Bordeaux-
Sauter vers: