Gestion de la Province et des diocèses de la Province de Bordeaux, dans le jeu en ligne Les Royaumes Renaissants.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Vous souhaitez rencontrer l'archevêque ? C'est Ici [HRP]Forum officiel secondaire[/HRP]
Vous voulez savoir qui s'occupe de votre paroisse ? C'est Ici
Si vous avez des soucis avec la barre d'ascenseur lors de la création/édition/citation d'un post, passez sous firefox; le soucis vient d'IE.

Partagez | 
 

 Dialogue de sourds avec une muette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Dialogue de sourds avec une muette.   Mer 22 Fév - 10:16

Il avait suffi d'un petit mot glissé sur une ardoise, d'un sourire et d'un haussement de sourcil en règle, pour que la grande soit décidée et commence à dévaler des marches, des contremarches, des corridors, la canne pointée comme un baton de sourcier.

M'ame Bryn, moins viteuh... s'il vous plait, moins viteuh !

Porte qui manque de se dégonder... canne qui glisse sur le dessus du bureau. Coup de bol, il est rangé. (Jour à marquer d'une pierre de la couleur que vous voudrez).
La grande qui passe par dessus d'un mouvement d'acrobate. Tiens, elle a moins besoin d'une canne, là, tout à coup, pour ouvrir une armoire avec une rangée de petits futs de bois et des gobelets d'étain.
Tandis qu'elle s'affaisse dans sa chayère, elle fait glisser les gobelets et la soeur remplit un pichet.


Bon, alors, maintenant... faut que je remette ma coiffe, c'est malin... asseyez-vous tous... à beh, euh... j'vais chercher des tabourets chez l'evêque, hein ! Pendant ce temps là... M'sieur Arth, vous esspliquez à M'ame Bryn ce que vous voulez...

et la nonne de sortir vélin, encre et plume et de les planter devant la grande.

Pis soeur Hélène-Brigitte va tout noter...
Soeur Hélène-Brigitte ? Mais ma pauvre fille, vous venez de signer votre arrêt de mort... j'vais vous tuer... je serais plus soeur du tout après... mais j'vais vous tuer !

La nonne ignora le regard noir de l'archidiaconnesse pour sortir de la pièce à la recherche de tabourets. De toutes façons, cela faisait des semaines qu'elle n'avait pu entrevoir le gris si particulier des exotiques iris. Alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthanagor

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Epée Epée

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mer 22 Fév - 22:18

Essayez donc de suivre un archidiacre motivée par la sensation d’une bière fraîche lui descendant dans le gosier…Et pourtant, tenant par la main la brunette qui se demandait sûrement ce qu’il pouvait bien ce passer, c’est que tentait de faire l’Ecossais.
Jamais il avait imaginer la grande capable de faire de telles enjambées. Elle dirigeait la procession avec l’autorité d’un montreur d’ours, écartant d’un coup de canne plus ou moins appuyés les moinillons qui entravaient son chemin, la sœur traductrice, trottinant derrière elle en relevant le bas de sa robe pour pas se prendre les pieds dedans.

Bureau de l’archidiacre de Périgueux.
C’est du moins ce qu’indiquait la plaque de cuivre sur la porte qui fermait la pièce où le groupe après une course effrénée venait d’entrer. Etrangement, sois le bureaux avait que très peu servit , sois la grande ne faisait pas beaucoup d’entretiens depuis sa prise de fonction, car le manque de siège se faisait sentir.
La Sœur Hélène-Mathilde leur servit un godet, et leur indiqua ce qu’ils n’avaient qu’a expliqué la raison de leur présence en ces murs.
L’écossais porta le gobelet d’etain a sa bouche et bu une longue gorgée…qu’il faillit avaler de travers en entendant la sœur dire en désignant Brygh
:
- Pis Sœur Hélène-Brigitte va tout noter…
Il s’essuya la bouche d’un revers de manche et toisa sa « cousine » d’un air incrédule. Sœur Hélène- Brigitte ?

Tentant de garder son serieux, Arth se pinça le nez plusieurs fois tentant de chasser l’image de la grande en tenue de moniale, la coiffe au vent.
Il regarda Juliette, puis Brygh, et se raclant la gorge il expliqua
:
- deagh (*) …Voilà je viens ici afin d’entamer au plus vite la procédure d’annulation de mon mariage dit-il, et je voudrais monter le dossier au plus vite, ce sera chose aisé, les deux partie concernées etant a quelques lieues d’ici….il la regardean deàn thu seo dhomh?(**)

Citation :
Traduction du Gaélique Ecossais:
(*) Bon
(*) Feras tu ça pour moi ?


Dernière édition par arthanagor le Ven 24 Fév - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Jeu 23 Fév - 18:29

Après, mais seulement après avoir avalé son premier long, très long gorgeon — vidé son gobelet d'une traite, donc —, la grande repose le récipient sur le bureau tout en continuant à le faire tourner autour de son doigt.
Elle se penche vers son compatriote avec son sourire en coin et son sourcil relevé. Son hilarité sous-jacente ne lui a pas échappée, ni le motif dont elle est assurée. Dans sa tête la réponse est : gu dearbh.* Dans sa gestuelle, cela se limitera à un signe de tête.

Déjà, elle se relève et part chercher son exemplaire du droit canon, qu'elle dépose sur le bureau ouvert, devant Arth et Juliette.


Citation :
Dissolution du sacrement du mariage.

    Article 5 : La dissolution du sacrement du mariage est une extinction de ce dernier suite à la décision des époux de se séparer et de mettre fin à leur vie de couple.

    Article 6 : Les motifs invoqués pour une dissolution du sacrement du mariage sont :

      - Article 6.1 :La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

      - Article 6.2 : L’adultère commis par l’un des deux époux ; le conjoint fautif étant frappé d’interdiction de remariage.

      - Article 6.3 : L’abandon du domicile conjugal par l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois. Le conjoint reconnu coupable de négligence conjugale est passible de l’impossibilité de remariage.

      - Article 6.4 : La disparition de l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois.

    Article 7 : La dissolution du sacrement du mariage implique la levée des obligations matrimoniales entre les époux.

    Article 8 : En cas de dissolution, et lorsqu’il y a eu descendance, les obligations parentales demeures.

    Article 9 : Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

    Article 10 : Toute demande de dissolution de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale dont le ou les conjoints demandeurs dépendent avant d’être transmise devant le Consistoire Pontifical compétent.

      - Article 10.1 : Il revient à l'Officialité Episcopale de statuer et de publier un avis sur ladite demande, ainsi qu’une peine punitive et expiatoire. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Consistoire Pontifical compétent afin d'être validé ou rejeté.

    Article 11 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, ont toute autorité quant à la dissolution du sacrement du mariage, à l’imposition d’une peine punitive ou expiatoire, à la révision de celle soumise par l’Officialité, aux interdictions frappant l’un ou les conjoints.

      - Article 11.1 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, sont habilités à réviser leur jugement après douze mois de délai expiatoire.

Motif ? Et bé, déjà pouvoir picoler. Accessoirement qu'ils s'informent de la procédure officielle... mais ça c'est vraiment accessoire.
Voilà, un petit banc conviendra. M'ame Bryn, vous n'avez pas le droit à plus d'une tasse par jour ! Voulez-vous arrêter ?
Nan.
Mais déjà la nonette a repris sa place de docile greffier.
Alors, on a dit... annulation ou dissolution ?
Bryn fait un deux de ses doigts.
Dissolution entre... l'époux c'est vous mestre ? Et l'épouse c'est... ?

* assurément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthanagor

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Epée Epée

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Ven 24 Fév - 14:45

{...Quand le vin est tiré, il faut le boire ...}

Alors qu’il vient à peine de finir d’exposer succinctement le motif de sa visite en ces lieux, la grande muette, après avoir accepté la charge, se lève et se dirige vers une sorte de vaisselier. Allait-elle donc après avoir offert a boire, dresser les tranchoir faire servir un ragoût de mouton ?
Non, elle revint avec un grimoire énorme qu’elle posa sur son bureaux de chêne. Le temps qu’elle se repositionne, arth eut le temps de lire les lettres gothiques dorées qui ornaient la couverture du livre : « Droit canonique Aristotélicien » qu’elle dépose ouvert devant eux
.

L’écossais se penche attentivement sur la page qu’il a devant lui. Là y sont inscrits les différents cas de figures autorisant une dissolution de mariage, sûrement classés par ordre croissant dans la gravité. C’est le moment que choisit la sœur Hélène-Mathilde pour revenir avec un banc qu’elle dépose derrière Juliette et lui afin qu’ils puissent s’installer.
La nonne s’installe sur une petite table munie d’un écritoire. Elle sort un vélin, trempe sa plume d’oie dans l’encrier
:
- Dissolution entre ….elle lève les yeux vers le bureau autour duquel tous sont rassemblésL’époux c’est vous mestre ? Et l’épouse c’est ?…
- Oui ? c’est bien moi l’époux répond l’Ecossaisquand à l’épouse, il s’agit de dame MinimiuIl boit une nouvelle gorgée de son godet qu’il dépose, vide, sur le bureau avant d’ajouter je crois qu’elle visite une amie à elle à Bordeaux ces temps-ci.

Arth pose une main qu’il veut rassurante sur la main de la brunette assise a coté de lui, et lui sourit. Puis ,regardant la grande, il dit:
- Juliette ici présente sera mon témoin, puisque je crois savoir qu’il en faut un…


Dernière édition par arthanagor le Ven 24 Fév - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Ven 24 Fév - 15:20

Bryn connaissait tous ces éléments, à quelques détails près qui ne la regardaient pas. Les écossais vivent avec leurs souvenirs et leurs fantômes. Le reste, c'est le silence empli de mots qu'ils sont seuls à connaitre. Sans doute était-ce la raison pour laquelle la grande se murait dans son silence. Plus évocateur, plus criant, elle ne pouvait sans doute mieux faire.

Donc : Demande de dissolution de mariage entre mestre Arthanagor, domicilié en Castillon, diocèse de Périgueux, et mestra Minimiu, domiciliée à ? J'en ai besoin pour que son officialité soit également contactée...

Bryn de sourire en coin sans relever la tête vers soeur Machin. Et ouais, si elle voulait des informations de la part du Highlander, il allait falloir les lui demander. Ca ne vient pas comme ça des informations, dans le désordre à l'arrivée. Ca se mérite, une information. Pendant ce temps, la Grande écrivait son premier courrier.

Citation :
De nous, Bry'n MacFadyen, archidiacre du diocèse de Périgueux
A vous, Minimiu

Ma soeur,

Par la présente, je vous invite à me rejoindre en mon office de l'évéché de Périgueux pour y établir formellement la demande de dissolution de votre mariage.
Comme vous l'avez sans doute deviné à mon patronyme, votre époux est l'un de mes familiers. Mais il ne saurait être question de prendre faits ou causes en cas de conflit, mon travail de clerc se résumant à établir la conformité de votre dossier.

Qu'Aristote vous accorde amour et paix, ou éventuellement une cave d'été.



Une fois la lettre sablée et roulée, elle fût prestement transmise à la nonette, tandis que Bryn se contentait de faire glisser le pichet sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minimiu



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Sam 25 Fév - 19:18

Un messager vint à elle et lui tendit un message. Elle le remercia et ouvrit le parchemin. La convocation.... enfin.... en même temps qu'il était attendu, la Miu se disait qu'en même temps c'était rapide.... pourtant ca faisait un temps qu'il devait se faire.

Elle regarde le messageret lui sourit.


Allons y! je vous suis.

Mini suivit le messager et arriva devant la porte du bureau qui l'avait convoqué et frappa à la porte. Bel, son amie de toujours n'etait pas loin d'elle et lui sourit et la Mini se trouva donc avec un regain d'energie pour attendre qu'on lui ouvre la porte ne sachant pas trop a quoi s'attendre de cette entrevue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Sam 25 Fév - 19:32

Ma soeur ça frappe à la porte...
Té, je suis muette pas sourde, espèce de gourde !
Ma soeur, quelqu'un a frappé...
Té, s'en prendre à une pauvre porte, toujours ouverte en plus... c'est... hé hé...
Ma soeur... Silence. Evidemment, vous n'allez pas vous lever, hein ?!
La nonette de faire le tour de son lutrin et de venir devant la porte.

Le bon jorn, mestra, c'est pourquoi ?
Pour récolter des fonds pour les lépreux guyennais, té...
D'un geste ample, Bryn indiqua à la nouvelle arrivante d'entrer. Avec soeur Machin, on y passerait la nuit sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minimiu



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Sam 25 Fév - 21:29

Mini vit la porte s'ouvrir et une dame tres brune lui signifier d'entrer

merci. je suis dame Minimiu, je viens suite à la convocation .

Mini regarda la nonette et la dame lui ayant signifié d'un geste d'entrer. Elle regarda le bureau et vit Arth et Juliette. Elle leur sourit et resta debout se demandant ce qui allait se passer et comment ca allait se dérouler.

Mini regarda Bel derrière elle et lui sourit lui indiquant par la même d'entrer aussi

et voici Bellule ma témoin, j'ai cru comprendre qu'on en avait besoin d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Dim 26 Fév - 3:09

Des témoins. Tous les deux avaient évoqué le sujet.
Des témoins. Comme pour un mariage...
Des témoins. Comme pour un duel au premier sang.

Sourire en coin de la grande et glissade du pichet sur la table en signe de salutations, tandis que de son autre main elle continuait à boire avec délectation, jetant juste un petit regard à soeur Hélène-Mathilde pour qu'elle se rasseoit et continue à greffer.


Hmm...

Elle se pencha ensuite sur le droit canon, pointant de l'index l'article 6.1. Puis elle releva les yeux vers Minimiu puis vers Arth, interrogative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthanagor

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Epée Epée

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Dim 26 Fév - 14:53

Ils avaient presque vidé le premier pichet, d’hypocras, la grande avait, envoyer un clerc porter la convocation à Minimiu. Avec le peux d’information qu’il avait donné, le pauvre avait sûrement dut faire montre d’une patience sans égale pour demander a toutes les auberges de la ville, si la dame vivait ici. Mais les sagart sont bien placés pour demander l’aide du Très Haut, et celui ci avait dut intervenir là puis que alors qu’il parcourait en curieux l’exemplaire du droit canonique, on frappa a la porte.

Il revint vite a la page qui le concernait, et se tourna.
La sœur Hélène-Mathilde alla ouvrir, et bientôt, l’Ecossais vit entrer Minimiu bientôt suivit de Bellule. Si il y croyait encore, Arth aurait adressé une prière rapide au voisin du dessus pour que tout se passe bien.
Petit signe de tête en guise de salut, aux deux, et l’écossais glisse une œillade rassurante a Juliette. La grande invite l’autre partie de l’affaire a prendre place, les bancs de la pièce se rappoche du bureau et tous finissent par prendre place.
Brygh regarde les protagonistes de l’affaire un instant et pousse un peu plus vers eux son énorme grimoire pointant de l’index un point de la page, et porte sur eux, un regarde interrogateur.


L’écossais regarde l’article 6.1 « disparition des sentiments amoureux entre les époux ». Oui, c’était exactement ça. Arth se remémora le parchemin qu’il avait envoyé a l époque.
Il regarda Mini, puis Brygh et hocha la tête.
Il se recula un peu:

- Oui, c’est bien le motif a retenir, dit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minimiu



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mar 28 Fév - 9:34

La salle etait de taille agréable et la Miu s'installa avec Bel sur le banc en face du bureau. La nonne à côté notait tout ce qui se disait et faisait les questions reponses entre l'archidiacre et tout le monde...

Elle regarda le grimoire et vit le doigt pointé sur un des edits sur les raaisons vaalable d'une annulation et doucement regardant Arth puis la responsable de leur dossier et acquieça du chef
.

Oui en effet...

Elle se rappela le parchemin reçu il y a quelques années et se rappela une partie de son passé qui avait suivi. La Mini l'avait recu alors qu'elle était gravement malade, en réponse a un courrier de Bel qui lui disait que sa femme etait au plus mal.... Elle effaca cette vision et ses souvenirs d'un geste de la main et sourit, laissons le passé au passé.

Oui en effet c'est cette loi qui convient.

Mini sourit et serra un peu la main de Bel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mar 28 Fév - 9:54

La soeur scribe s'affairait toujours à recopier les textes et les tenants et aboutissants de la présente situation. Elle avait presque fini. Ne manquait plus que les formalités d'usage.

Nous vous rappelons, frère Arthanagor et soeur Minimiu, que la dissolution ne pourra vous être accordée qu'une fois que l'officialité épiscopale, qui n'existe pas en Périgueux, donc ce sera celle de l’archevêché, aura donné son avis sur la question. Une dissolution est un acte suffisamment grave aux yeux de l'Eglise et du Très Haut pour espérer que vous ayez mûrement réfléchi avant de la demander. Ensuite, en ce qui concerne les enfants éventuels nés de votre mariage, nous vous rappelons également qu'avant leur douze ans, vous en êtes pleinement responsables communément. Enfin, il se peut que l'Eglise vous inflige une sanction, pour avoir failli à votre sacrement. En êtes vous conscients ? Ne vous reste plus qu'à me donner le lieu et la date de votre mariage, ainsi que votre lieu d'habitation, ma soeur... ainsi qu'éventuellement l'adresse de l'officialité dont vous dépendez

Bryn écoutait la nonette d'une oreille distraite. Elle était en train de rédiger la dissolution du mariage d'un de ses plus proches, alors même qu'elle aurait donné n'importe quoi pour profiter de la présence une seule minute à ses côtés de son bien aimé époux. Ce n'était franchement pas le moment de faiblir et de s'apitoyer, il fallait réagir. Alors, elle réagit comme elle en avait l'habitude. Se lever, prendre le vélin sur le lutrin de la soeur, le poser sur le sien et compléter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthanagor

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Epée Epée

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mar 28 Fév - 10:19

L'écossais regarda Minimiu attestant elle aussi que l'article de loi qui correspondait le mieux a leur cas etait bien l'article 6.1, et écouta la Soeur donner les dernières explications.
Il leva un sourcil interrogateur.

"pour esperer que vous ayez mûrement reflechit " ....Non mais elle le prenait pourqui la none?, ça fait plus de deux ans que cette dissolution aurait dut avoir lieux, alors oui, c'etait pas une décision prise a la légère. Comme toutes celles qu'il prenait, il avait bien pesé le pour et le contre avant, et ce depuis longtemps.
Il tiqua en entendant le mot "sanction", mais acquiesa d'un signe de tête. Il savait les sagart assez pointilleux sur les liens du mariage, et ce qu'il en coutait de les rompres d'une façons ou d'une autre. Une discussion mémorable avait eut lieu en taverne a l'époque avec la diaconesse de Cosne et faut une cause de dispute entre eux.

Il jeta un oeil en direction de Juliette pour voir le mot sanction l'avait fait tiquer elle aussi et lui sourit.
Date et lieux de mariage?, fort heureusement, pour une fois l'Ecossais avait anticiper un peu les demandes qu'on allait lui faire. Il fouilla dans son sporan, et deplia un velin qu'il tendit a Brygh afin qu'elle en juge de l'authenticité; en disant
:
- Je crois que j'ai là, le document correspondant au mariage...

Citation :
Certificat de mariage de Minimiu et Arthanagor.

Moi Aliénor Dict Poupounet, Diaconesse de Cosne, certifie devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,

Avoir procédé mariage de Minimiu et d’Arthanagor. La cérémonie eut lieu 25 Avril de l'an de grâce 1457 en l'église paroissiale de Cosne.
Messire Lud35 et Dame Laralyne furent le témoin d’Arthanagor, Dame Bellule et Dame Melissa* celles de Minimiu

Ad perpetuam rei memoriam

Fait à Cosne le 25ème jour du mois d’Avril de l'an de grâce 1457 de Notre Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minimiu



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mar 28 Fév - 13:02

Mini ecouta ce que la Nonne avait a dire et accepta les sanctions quoiqu'elles le soit... elle n'avait rien a se reprocher la Mini, et elle en avait assez souffert pour le savoir. Maintenant que ca allait mieux, oui elle pouvait dire que c'etait du réfléchit, plus que du reflechit même, Elle regarda Arth et Juliette, et regarda Bel en se disant doucement que oui les sentiments n'etaient plus, elle pouvait maintenant le dire en toute honneteté.

je suis domicilié à Bordeaux depuis peu....

Elle repondit a la Soeur apres qu'Arth ait presenté leur acte de mariage.

Oui ce mariage avait été beau, ils s'étaient aimé maintenant ne restait qu'une amitié. Leur fils était grand, il a été élévé au mieux, et entouré comme elle de ses amis. Mini pensa a leur fils et doucement sourit tristement de savoir qu'il n'est pas près d'elle à ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brygh Ailéan

avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 10/12/2009

Caractéristiques
Charisme:
103/255  (103/255)
Force:
198/255  (198/255)
Armes: Aucune arme

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Mer 29 Fév - 17:42

La messe était dite, en quelque sorte. Les deux époux appartenaient désormais à la même officialité, simplifiant les démarches de l’escote. Grand bien leur fasse !
Elle reposa sa plume, sabla, souffla légèrement.

Puis elle fit couler la cire et y apposa son anneau.


Citation :
Nous, Brygh Ailean MacFadyen,
dame de Chateaubernard
manorlady de Tobermory

archidiacre du diocèse de Périgueux

avons pris soin de rencontrer les époux Arthanagor de Castillon et Minimiu de Bordeaux, suite à leur décision de mettre officiellement fin à leur hyménée.

attestons ainsi que les sus-dits époux montrent encore beaucoup d’amitié aristotélicienne, l’un envers l’autre, mais que le sentiment amoureux est bien éteint.

déclarons donc qu’en vertu de l’article 6.1 du Droit Canon, il est donc justifié d’accorder aux époux la dissolution officielle de leur mariage, contractée le vingt-cinquième d’avril de l’an d’Horace mil quatre cent cinquante-sept, en l’église de Cosne-Cours sur Loire, sous les offices de sœur Aliénor, dycte Poupounet, alors diaconnesse, et en présence de leurs témoins.

sollicitons l’officialité de l’archevéché de Bordeaux et la haute bienveillance de Monseigneur Aurélien pour transmettre la présente demande de dissolution avec un avis favorable et sans aucune sanction contre les époux, au Consistoire.

Qu'Aristote nous accorde lumière et chaleur à jamais.



Quelques instants après la cire était suffisamment froide pour que le parchemin se roulât sans difficulté. Bryn se leva, contourna le bureau puis posa d’abord la main sur l’épaule d’Arth, puis sur celle de Juliette. Ce fût enfin au tour de Minimiu et de Bellule, avant qu’elle ne disparaisse par la porte.

Voilà, c’est fait. Milady va chercher un coursier et tout sera terminé… pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthanagor

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2012

Caractéristiques
Charisme:
255/255  (255/255)
Force:
255/255  (255/255)
Armes: Epée Epée

MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   Jeu 1 Mar - 9:15

La nonnette grattait nerveusement le parchemin de sa plume d’oie, y notant les déclarations de chacun avec une application certaine.
Les minutes de cet entretien iraient sûrement compléter le dossier de demande en annulation, et l’Ecossais espérait que, les choses iraient vite.

La grande après avoir entendu que Minimiu habitait à présent la ville de Bordeaux un geste de satisfaction. Est ce que cela avait une importance ? visiblement oui car elle s’empara d’un vélin de bonne facture, du genre de celui dont on se sert pour les document officiel et se mit écrire. Elle relut le parchemin et jeta dans un geste qui rappelait celui du semeur , mais dans une envergure bien plus moyenne, une poignée de sable avant de le secouer été de souffler sèchement dessus.
Elle y apposa alors son sceau, scellant ainsi le plus officiel qui demandait l’annulation de cette union.
Elle se leva alors et salua chacun des présents d’une main sur l’épaule, et toujours sans un mot, sortit de la pièce
.

Un peu surpris , Arth regarda Juliette.
- Voilà c’est fait. Dit la bonne sœur, Milady va chercher un coursier et tout sera terminé…pour l’instant.
- Quoi c’est tout ?…lui répondit-il, et pourquoi dites vous « pour l’instant » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dialogue de sourds avec une muette.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dialogue de sourds avec une muette.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dialogue de sourds avec une muette.
» LES TEXTES ET LES DIALOGUES
» Dialogue : Petites Face avec émotions ou Grande sans émotions
» Tuto: dialogue avec la tour
» Discuter avec un nabaztag Intelligent via un Widget

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché Métropolitain de Bordeaux :: Diocèse de Périgueux :: Palais Episcopal de Périgueux :: Bureau de l'Archidiacre-
Sauter vers: