Gestion de la Province et des diocèses de la Province de Bordeaux, dans le jeu en ligne Les Royaumes Renaissants.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Vous souhaitez rencontrer l'archevêque ? C'est Ici [HRP]Forum officiel secondaire[/HRP]
Vous voulez savoir qui s'occupe de votre paroisse ? C'est Ici
Si vous avez des soucis avec la barre d'ascenseur lors de la création/édition/citation d'un post, passez sous firefox; le soucis vient d'IE.

Partagez | 
 

 Pastorale de Celenia et Valmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 17 Jan - 7:44

Le Pieux Barbu avait fait aménager une petite salle pour la pastorale de Celenia et Valmer. Il y avait une table sur laquelle il posa plusieurs livres, du parchemin et un écritoire. Il posa un bouquet de fleur sur la table.



Voila votre salle de travail. Prenez vos aises et votre temps. Nous ne sommes pas pressés. Plusieurs clercs peuvent venir corriger vos devoirs, n'en soyez pas surpris. Vous pouvez consulter les ouvrages de la Bibliothèque , afin de mieux répondre à chaque leçon. Notre Bibliothèque possède en copie, l'ensemble des ouvrages religieux (Livre des Vertu, Droit Canon, écrits divers).
Je vous donne votre première leçon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 17 Jan - 15:23


Après avoir parcouru de longs couloirs parfumés d'encens, Valmer entra dans une pièce aux meubles sombres, polis par les ans et par les paroles saintes prononcées icelieu.

Il salua le Père Astorius à l'invitation de qui il était là, lui manifestant sa joie d'entrer dans la communauté des baptisés. Il s'assit, attendant l'arrivée de Célénia. Il regardait tous les livres pieux qui recelaient tant de vérités et de beautés pures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 17 Jan - 18:01

Celenia avait parcouru les coursives de l’archevêché. Ce lieu lui rappelait l'abbaye de la Sainte Piété où elle avait passé son enfance. Ces odeurs familières d'encens et de pierres la ramenaient bien des années en arrière, des années au goût de miel et de fous rires... Ce fût aussi le lieu où son père mourut. Il est des cicatrices qui restent à jamais dans le cœur des hommes...
Elle avançait à vive allure, le cliquetis du fer de ses bottes sur les pavés des sols résonnait comme la douce chanson d'un bonheur à venir. Cette voie était celle pour aller vers le Très Haut, intégrer enfin la communauté aristotélicienne, s'unir à l'homme qu'elle aimait le plus au monde. Elle avait à cet instant précis l'impression fugace que le Destin venait de lui rendre... une famille.

Elle arriva dans la salle réservée à leur attention. Elle sourit à Valmer, s'excusa pour son retard et s'assit à la place qui lui était réservée. Elle leva les yeux sur les livres disposés là et se dit que le Savoir était face à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 17 Jan - 18:36

Il n'eut pas à attendre bien longtemps avant que le couple qu'il attendait, fasses son entrée… grande devait être leur envie d'entrer dans la communauté aristotélicienne…
Il salua Valmer, qu'il ne connaissait que de façon épistolaire et Celenia, qu'il connaissait de vue pour l'avoir aperçu quelquefois à Périgueux


Bonjour Ma Fille, bonjour Mon Fils… je suis très heureux de vous accueillir icelieu…
Cette pastorale a pour but de vous enseigner les preceptes de notre foy aristotélicienne… vous avez souhaité rejoindre notre grande famille mais difficile d'imaginer s'engager sans connaitre les bases et les rêgles de notre communauté…
Je vais donc vous faire lire quelques textes fondateurs et ensuite je vous poserais des questions… rien de bien difficile, rassurez vous…

Avant de commencer la première leçon, j'aimerais que nous fassions plus amples connaissances… je sais que vous souhaitez vous mariez mais j'ose espérer que votre engagement dans la voie du baptème n'est pas, pour vous juste le moyen de parvenir au mariage et qu'il a une dimension spirituelle….
Parlez moi donc de vous… du pourquoi de votre engagement spirituel…
N'hésitez pas, à n'importe quel moment à me poser toutes les questions qui pourraient vous tarauder…

Mais je manque à tous mes devoirs, je ne me suis pas présenté…
Je suis donc le Père Astorius… je suis curé du village de Périgueux comme vous le savez certainement, je suis également Vicaire diocésain et je seconde Monseigneur Lyonis, notre Evèque dans sa tache…
Le Très Haut m'a illuminé de sa sagesse il y a quelques temps déjà et c'est lui qui a guidé mes pas vers Périgueux, alors que je voyageais depuis fort longtemps sur les chemins du royaume… j'en suis devenu depuis le guide spirituel, tache que je m'efforce de remplir du mieux que je peux…
mais j'ai toujours tendance à parler trop… veuillez m'en excuser… à votre tour maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 17 Jan - 21:44

Valmer écoutait le curé expliquer l'importance solennelle du moment ... quand soudain !

Citation :
Parlez moi donc de vous… du pourquoi de votre engagement spirituel…

Le troubadour sarladais prit sa mandoline et improvisa quelques octosyllabes pour exprimer ses sentiments sur la question :

On veut avoir dans nos esprits
La boussole du Saint-Esprit,
Ses valeurs éclairant nos vies,
Sa lumière guidant nos envies.

On dit qu'à l'heure du trépas,
Si nos corps restent ici bas,
Nos âmes rejoindront Ses bras
Si l'on a vécu dans la Foi.


Il posa son instrument et se tourna vers Celenia en souriant amoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mer 18 Jan - 22:01

Célénia vit le père Astorius en entrant dans la salle, elle ne put s'empêcher de sourire. Elle se souvenait très bien de la première fois où elle le vit. Son nom avait résonné en elle comme un lointain souvenir. Il portait à une lettre près le même nom que celui du parrain de Feue sa mère, le Sieur Astérius, Seigneur de Mervans, disparut en Bourgogne il y a quelques années déjà... La Princesse Armoria n'avait eu de cesse de le rechercher... Célénia avait cru un instant revoir un visage familier... mais finalement ce n'était qu'une histoire de lettres...
Elle garda cependant en son cœur une tendresse particulière pour cet homme d'église qui lui rappelait, malgré lui, tant de bons souvenirs.


Elle sourit en le voyant, surprise que ça soit lui qui leur fit le baptême, surprise mais à la fois ravie.

Elle écouta avec attention.

Elle laissa ensuite la parole mélodique à Valmer avant s'exprimer à son tour.


"Je suis Célénia, fille de Feue Hildegarde la Pure et de Feu Mordieu. Je suis résidente périgourdine, forgeronne plus précisément en Périgueux.
J'ai grandi en l'abbaye de la Sainte Piété. Ma mère a dû se séparer de moi pour des raisons... personnelles..."

Célénia marqua un temps de silence, très court, mais qui faisait bien sentir que cela avait été mal vécu...

"J'ai donc grandi là-bas. Mon père est venu un jour y faire retraite et y a fini ses jours...Ma mère disparut en faisant une allocution diplomatique en gargotte périgourdine..."

Elle marqua un second temps...

"Je souhaite aujourd'hui être baptisée pour des raisons qui tiennent plus à mes convictions qu'à une question de mariage.
La notion de famille est chère à mon cœur. Faire partie de la famille des aristotéliciens est important car cela me donne l'impression de me rapprocher de mes parents, de leur vie, de ce qu'ils ont voulu vivre et j'aimerais marcher dans leur pas, savoir me tourner vers le Très Haut, me sentir inclus dans un groupe qui me dépasse, réunit par cette Foi qui les unit..."

Célénia s'arrêta, sourit à Val...

"J'aimerais aussi transmettre cela à nos enfants... si..."

Elle rougit... et se tut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Jeu 19 Jan - 16:39

Chacun s'était donc exprimé à sa manière… le Barbu reprit donc la parole…

Très bien… si vous n'avez pas de questions pour le moment, je vous propose que l'on commence
voici donc le premier texte que je vous convie à étudier… vous verrez que sous un abord très simple, il est très instructif sur l'esprit de notre foy…
merci de répondre ensuite aux questions posées à la suite du texte…

et interdit de tricher cela va de soi…

    I - Le prêche de Neajdlaf


  • Je vous demande de lire ce texte afin de comprendre déjà ce qu'est l'Eglise Aristotelicienne. Ce texte est bon à connaitre car il introduit avec humour et simplicité le dogme de notre Eglise.

Citation :
Il y bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé.
Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.

M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.

- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village,
Comment vous nomme-t-on ?

- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens
Un villageois m'interpela :
- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.

- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu.
Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :
Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?

-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes.
"A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain.
Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité.
Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.

-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.

-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des chose prodigieuse, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et non à une quelconque magie païenne.
- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?

- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.

- Bien ils sont dans la Bible non ?

- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :

Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants". Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples. Alors, Dieu, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jiésu Christos).

Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.

Je tentai donc de lui répondre :
- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabon encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.

Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christo.
Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.
Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses. C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Eglise. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.

Le vagabond semblait avoir compris.
-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?

- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.

Liste de la Bibliothèque

- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.

Je souriai en le voyant partir, et je lui criai :
-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi.
Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.


926 ap JC, tiré des mémoires d'un curé de campage par Neajdlaf

  • Répondez aux questions suivantes en rédigeant :

1 ) Qui est Neajdalf ? A quelle époque écrit-il ?
2 ) Pourquoi les villageois s'adressent à Neajdalf plutôt qu'à quelqu'un d'autre ?
3 ) Que reprochent les villageois au vagabond ?
4 ) Quel est le rôle de l'Inquisition d'après les villageois ? Et d'après Neajdalf ?
5 ) Quel est le rôle de la Créature sans nom ?
6 ) Qu'est-ce que la Bible d'après le vagabond ? A-t-il raison et pourquoi ?
7 ) Qu'est-ce qui différencie les hommes des autres espèces vivantes ?
8 ) Pourquoi Dieu punit-il les Hommes ?
9 ) De quoi s'inspire la religion aristotélicienne ? Quel est son message principal ?
10 ) Que nous prouve ce texte ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Jeu 19 Jan - 22:19

Valmer profita de son hypermnésie pour répondre subito ...

Citation :
1 ) Qui est Neajdalf ? A quelle époque écrit-il ?
Nadjaf est une ville sainte irakie... oups ! Scusez, j'me suis trompé de religion ...
Reprenons, Naejdalf fut le curé d'une paroisse rurale, plutôt tolérant et sympathique à bien des égards. De mémoire, il naquit dans la deuxième moitié du IX ème siècle après JC et nous laissa, vers la fin de sa vie, d'instructifs mémoires sur la vie des campages (sic) et sur les moeurs paysannes de son temps.


Citation :
2 ) Pourquoi les villageois s'adressent à Neajdalf plutôt qu'à quelqu'un d'autre ?
Car il détient le savoir et la sagesse, comme bien des hommes de foi aujourd'hui encore. Il a non seulement lu mais compris tous les livres en latin auxquels les gens du commun ne peuvent accéder. Il dispense ses connaissances autour de lui comme le soleil sa lumière. Et lorsque les villageois pensent avoir mis la main sur une misérable chair possédée par la bête sans nom, c'est lui que l'on vient interroger sur le cas.

Citation :
3 ) Que reprochent les villageois au vagabond ?
Au début je croyais que c'était parce qu'il sentait mauvais qu'ils voulaient le battre. En fait, comme il parlait un sabir incompréhensible d'où surnageait le fait qu'il était elfique ... il faut croire qu'il était d'un autre temps et d'un autre lieu, horresco referens !! Les ouailles rurales crurent qu'il s'agissait d'une créature sous l'influence du malin.

Citation :
4 ) Quel est le rôle de l'Inquisition d'après les villageois ? Et d'après Neajdalf ?
Les villageois pensent que le rôle de l'inquisition est de pourchasser les possédés ... Ce qui après tout n'est pas si éloigné que ça de la réalité. Le point est d'importance : tout porte sur le diagnostic réalisé. Il se trouve que l'elfique n'était point un hérétique. Car le curé sympathique rappela aux brebis égarées que l'inquisition a pour objet de réduire à néant l'hérésie, mais la vraie !! Au cas particulier, cela n'en était pas et la tempérance, vertu cardinale s'il en est, fut rappelée aux brebis énervées.

Citation :
5 ) Quel est le rôle de la Créature sans nom ?
Je cite Nadjaf de mémoire : "une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité."

Citation :
6 ) Qu'est-ce que la Bible d'après le vagabond ? A-t-il raison et pourquoi ?
La Bible, socle essentiel de la religion chrétienne ... dont s'inspire en partie la religion aristotélicienne mais qui ne saurait être valablement transposée en tous points dans nos royaumes renaissants ... Donc il eut raison en d'autres lieux et d'autres temps mais là, il se fourvoyât dans l'erreur. Mais comme l'on sait, errare humanum est !

Citation :
7 ) Qu'est-ce qui différencie les hommes des autres espèces vivantes ?
Euh ... l'homme est la seule espèce qui peut détruire toutes les autres ? Non ça doit pas être ça ...
Ah oui, l'espèce humaine connait le sens de la vie : l'amour. Grâce à Dieu !! C'est bien vrai, quand je regarde Celenia, je me dis que je n'ai plus à chercher l'amour, je vis à ses cotés chaque jour.


Citation :
8 ) Pourquoi Dieu punit-il les Hommes ?
Parce que Dieu est amour, et qui aime bien châtie bien. Les hommes se sont adonnés au péché, c mal ! Donc leur Père a sévi, quel bon père ne l'aurait fait. Il a détruit leurs villes souillées de leurs comportements déviants !! Donc ensuite, ils sont partis un peu partout, certains sont même allés à Guéret alors que c'est triste à mourir là bas, je le sais j'y suis né. Bref ...

Citation :
9 ) De quoi s'inspire la religion aristotélicienne ? Quel est son message principal ?
On peut dire que c'est une religion sous triple influence : les écrits d'Aristote, les Royaumes (on ne remerciera jamais assez Sa Glorieuse Majesté Lévan d'avoir créé ces Etats où règne tant d'Amour) et Christo (pas l'emballeur, le Messie).
Son message est vertueux, je cite encore les écrits du curé de campage :" Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée."


Citation :
10 ) Que nous prouve ce texte ?
Que Dieu existe.
"Le monde s'endort dans une chaude lumière".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 20 Jan - 21:04

Célénia laissa la primeur à Valmer pour la lecture puis y vint à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Jeu 26 Jan - 15:36

Célénia finit de lire, écouta les réponses de Valmer et dit:

"Je suis tout a fait d'accord avec lui."

Puis ajouta:

"C'est mon dernier mot Jean-Pierre.... euh mon père!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 27 Jan - 8:39

Le Pieux Barbu sourit en écoutant les réponses du couple…

Vous n'êtes pas si loin de la vérité en plaisantant sur la possibilité des hommes de détruire les autres espèces… en réalité Le Très Haut a donné aux hommes la droit de se nourrir des autres espèces, et ce, par le travail… mais ils doivent en user avec modération de ce droit… Nous sommes les prédateurs des autres espèces mais uniquement pour survenir à nos besoins et à ceux de notre famille… pas pour nous enrichir…
Vous avez évoqués l'Amour comme ce qui faisait se différencier l'Homme des autres espèces…
Parlez moi un peu de cet Amour, d'après vous, peut il revêtir plusieurs significations différentes ?


se tournant vers Celenia…

Vous, ma Fille, qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 27 Jan - 11:48

Célénia regarda le père Astorius:

"Excusez moi, puis-je avoir un verre d'eau s'il vous plait?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 27 Jan - 15:24

celenia a écrit:

"Excusez moi, puis-je avoir un verre d'eau s'il vous plait?"

Un verre d'eau dites vous ?
j'ai demandé à ce qu'on nous fasses apporter une petite collation… cela ne devrait pas tarder… nous pourrons ainsi nous sustenter et nous désaltérer à souhait…
je vous demande donc un peu de patience…
en attendant, parlez moi donc des différents états amoureux, je vous prie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 27 Jan - 16:52

"Excusez moi je pense que vous m'avez mal compris, le verre d'eau était pour schématiser ma réponse... je ferais sans... je vais réfléchir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Dim 29 Jan - 15:13

il fut surpris de la réponse de Celenia…

oh, excusez moi, je n'avais effectivement pas compris pour le verre d'eau… mais comment aurais je pu ?

la démonstration n'est pas possible avec un verre de vin ?

la porte s'ouvrit devant un jeune homme poussant un chariot où tronaient quelques charcutailles, un beau morceau de pain ainsi que quelques verres et une bouteille de vin…

ah voilà justement qu'arrive notre collation… peut être pourrez vous vous servir ce que ce ce jeune homme nous amène pour illustrer votre propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mer 1 Fév - 14:28

"Oui merci cela est parfait"

Célénia prit un verre vide et le posa devant elle.

"Pour en revenir à votre question mon père, je pense tout d'abord que l'être humain est mu par des sentiments complexes et très différents les uns des autres. J'ai toujours trouvé qu'un verre montrait bien le panel des ressentis:

un verre vide comme celui-ci c'est le désespoir, d'ailleurs quand on se désespère certain(e)s se hâtent de le remplir en taverne."

Elle prend la cruche et remplit le verre d'eau:

"un verre plein c'est la joie, l'opulence, la fête... ne remplit-on pas son verre pour trinquer à quelques festivités."

Elle en boit la moitié: "à mon sens c'est à ce moment que l'Amour joue un grand rôle... le verre est à demi...

Quand j'aime je le vois à moitié plein, quand je ne ressens pas l'amour je le vois à moitié vide... concrètement rien n'a changé, le verre est le même, son contenu aussi... l'Amour change notre vision du monde, il le rend plus beau, plus vivant, plus plein.

Voilà mon ressenti sur l'Amour...

Quant aux significations différentes de l'Amour, il existe un même mot pour dire à la fois plusieurs sentiments différents. Nous aimons le Très Haut, nos parents, notre mari, nos enfants, nos amis et pourtant chaque ressenti est différent, ça n'est pas le même Amour qui nous habite selon l'objet de ce sentiment, l'intensité n'est pas la même, la façon de le montrer non plus..."

Elle marqua une pause puis rajouta:


"Pour moi l'Amour est liberté, c'est laisser à l'autre la possibilité de s’épanouir... dans un lien d'Amour on est au minimum deux (par ex quand c'est familial on peut être plus) mais on doit savoir laisser à l'autre un espace suffisant pour être soi, comme le Très Haut nous laisse cet espace pour vivre nos vies."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Jeu 2 Fév - 16:50

Le Barbu écouta avec attention la jeune femme lui parler de l'Amour… il apprécia tout particulièrement la démonstration du verre à moitié plein… ou vide, c'est selon, se promettant de la réutiliser au besoin…

Il hocha ensuite la tête…

que voilà de sages paroles Ma Fille, je vois que vous possédez en ce qui concerne l'Amour, tout aussi bien la théorie et la pratique, ce dont je vous félicite…
votre démonstration utilisant le verre d'eau est remarquable et si vous le permettez, j'aimerais pouvoir l'utiliser dorénavant pour certaines de mes explications…


il prit le temps de vider un verre de vin tout en se préparant une belle tranche de paté…


Il est temps de passer à la seconde étude de textes… même principe que précédemment… vous lisez, vous répondez aux questions… rien de plus simple

    II - Présentation de l'Aristotélisme


Citation :
L'Église Aristotélicienne :

L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens. Des guides, les clercs, enseigneront aux hommes et effectueront les rituels nécessaires à leur salut. Certains aristotéliciens se retireront loin des excès du monde dans un monastère, pour vivre reclus dans la fraternité et la vertu. Le siège principale de l'Église Aristotélicienne se trouve à Rome, véritable lieu de convergence de tous les religieux des royaumes. Le pape et la curie, sont les garants du Livre des vertus et du bon fonctionnement de l'Église à travers les royaumes.

L'Église est ouverte à tous, dès le niveau 0, la voie de l'Église au niveau 3 permettra de vous engager corps et âme au service de la sainte Église Aristotélicienne.

Le Livre des vertus (1)

Le Livre des vertus est la compilation de tous les textes sacrés de l'Église Aristotélicienne, rédigés par les Pères de l'Église aristotélicienne et traduits et recopiés par les nombreux théologiens et copistes de l'Église actuelle. Le Livre se compose en quatre volumes : Le premier aborde les premiers temps de l'humanité, de la création du monde à l'avènement des prophètes. Le second ouvrage nous raconte la vie des deux prophètes aristotéliciens ayant tous deux eus la révélation de Dieu : le premier, Aristote, grand sage devant l'éternel, ses enseignements ont façonné le monde et la pensée des Hommes. Le second, Christos, miroir de la divinité, illustre par sa vie, il est le modèle absolue de tout Aristotélicien. Le troisième volume est consacré aux saints Aristotéliciens qui ont peuplé le monde Aristotélicien tout au long de l'Histoire, devenant comme Christos des modèles à imiter. Enfin le dernier volume s'accorde à expliquer les sacrements, la liturgie Aristotélicienne, les prières et autres rites aristotéliciens aux laïcs et aux clercs des royaumes. Seuls les deux premiers volumes du Livre des vertus sont à lire pour les novices.

Le Livre des vertus (2)

Le livre des vertus apporte les messages et les informations essentiels à l'humanité traitant de l'origine du monde, de sa physique et des débuts de la vie. L'histoire des premiers hommes y est conté, d'Oanylone la maudite à la venue d'Aristote. Vous y rencontrerez la tentatrice Créature sans nom, mais aussi les 7 princes-démons peuplant les 7 enfers, ou encore les 7 archanges du paradis. Aristote et Christos seront les guides de chaque homme et femme, Aristote par son savoir, son enseignement et sa sagesse, Christos par sa vie et sa foi. Eux deux vous ferons découvrir les idées majeures qui gouvernent la pensée des Aristotéliciens
Le livre des vertus est un guide pour chacun, un guide spirituel, moral et politique. Les messages essentiels adressaient par le Très haut y sont transcris, la voie de la vertu y est gravée.

Christos et Aristote :

Au IVe siècle avant Christos, un jeune homme grec, brillant philosophe et théologien, eu la première révélation divine. Dieu en personne vint lui transmettre Son divin message. il lui expliqua les principes de la divinité unique et de la vertu, concepts difficiles à comprendre pour la masse des païens d'alors. Ainsi, Aristote devint le premier prophète du Très Haut. Cependant, je tiens à préciser qu'un prophète étant celui qui révèle la parole divine, il ne peut être lui-même Dieu. En d'autres termes, malgré toutes ses qualités, Aristote n'était qu'un homme, pas un dieu. C'est une erreur souvent faite.

Nombreux furent ceux qui écoutèrent les saintes paroles du prophète Aristote. Mais plus nombreux encore furent ceux qui restèrent sourds et persistèrent dans leur erreur, vouant leur âme à une éternité de supplices. C'est alors que Dieu nous transmit la deuxième moitié de Sa révélation. En l'an un naquit l'homme le plus proche de la perfection qui ait jamais existé. Il se nommait Iésu Christos. Il est à noter que lui non plus n'était pas de nature divine, mais bel et bien un humain détenteur de la vérité divine: le deuxième et dernier prophète.

Il vint compléter le message transmit par Aristote. Autant ce dernier expliqua qui est le Dieu unique et ce qu'est la vertu, autant Christos nous montra le chemin qu'il nous fallait entreprendre pour atteindre le Paradis en appliquant les préceptes déjà révélés par son prédécesseur. Sa vertu était si grande que, partout où il allait, des miracles se firent. Il n'en était pas l'auteur, n'étant pas Dieu, mais le vecteur, par sa si grande vertu. Il fonda alors l'Eglise, nommant ses douze apôtres (6 hommes et 6 femmes) les episkopos (évêques) et leur ordonnant d'aller convertir le monde entier afin de sauver toutes les âmes qu'ils pourraient.

Voilà qui furent Aristote et Christos. Deux prophètes qui nous transmirent la révélation divine, le message de l'un ne pouvant se comprendre sans l'autre (erreur que font les Spinozistes) et auxquels nul autre message ne peut être ajouté sans en détourner le sens (erreur que font les Averroïstes).

Aucun d'eux ne fut Dieu, mais le Très Haut les bénit pour leur vie vertueuse.


  • Cette leçon est divisée en quatre chapitres. Veuillez répondre à ces quatre questions en formulant avec vos mots ce que vous compris du sens du texte.

1 - Quel est le niveau social requis pour s'investir dans l'église ?
2 - Qu'est ce que le Livre des vertus
3 - Qu'apporte le Livre des vertus ?
4 - Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succintement, et présentez leur apport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Sam 4 Fév - 18:45

Valmer avait trouvé la réponse de Célénia très belle, d'une profondeur presque insondable, comme celle des fonds marins où gisent les épaves de ces galions chargés de trésors très précieux et à jamais perdus.

Il admirait le profil de médaille de la jeune fille d'un regard de plus en plus lointain et translucide. Il distinguait, tournant autour de ses propres oreilles, semblait-il, des questions sur la religion. Etait-il au Paradis, qu'il percevait déjà les traits flous de son ange gardien ? Au Paradis, quelle prétention ! Qu'est ce qui aurait bien pu faire de lui un Saint merveilleux ?? Non, une longue rédemption s'imposait désormais, tout juste bonne à lui éviter l'Enfer.


Père Astorius, je crois que ... l'Eglise ouvre les bras à tous les humains, dès leur arrivée sur cette Terre, quel que soit le niveau social, culturel, économique. Pour accéder au clergé et guider les âmes aristotéliciennes en revanche, il faudra avoir atteint un niveau suffisant d'expérience et avoir choisi spécifiquement, intimement, cette voie personnelle.

Valmer repoussa son dos lourdement contre le dossier de son siège, comme s'il avait fait un effort surhumain pour parler sans laisser transparaître aucune émotion alors qu'il en était dévoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Sam 11 Fév - 23:35

Célénia sourit à la remarque du Père Astorius.

"Je vous l'offre si vous le souhaitez, ma mère disait toujours qu'il valait mieux un bon schéma qu'un long discours, cela évite de se noyer dans un verre d'eau."

Célénia laissa d'abord Valmer lire. Elle écouta ce qu'il avait à dire, elle le regarda intensément. Il finit de s'exprimer et repoussa lourdement son dos sur le dossier du siège, on aurait dit Atlas... comme s'il portait lui aussi le monde sur son dos... Il lui sembla comme un lac tranquille et elle eut à cet instant l'intime conviction que ça n'était qu'une apparence de calme.

Elle prit le papier des mains de Valmer, doucement, tendrement. Son index caressa un infime instant le doigt du jeune homme. Elle mit son regard dans le sien, lui sourit et se mit à lire à son tour, laissant ainsi le temps au Père Astorius de manger sa tranche en toute quiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Jeu 16 Fév - 17:45

Célénia lut attentivement, sa petite mèche brune tomba sur son visage à plusieurs reprises, l'obligeant à la replacer, d'un geste lent et doux.
Quand elle eut fini elle attendit un instant, formula ses réponses et dit:


"1 - Quel est le niveau social requis pour s'investir dans l'église ?

Peu importe le niveau social, l'église est ouverte à tous pour tous.

2 - Qu'est ce que le Livre des vertus

C'est l'ensemble des textes religieux aristotéliciens regroupés dans un ouvrage.

3 - Qu'apporte le Livre des vertus ?

Il apporte les informations et messages à l'humanité sur l'origine du monde et sur la physique et ses débuts de vie. C'est une source documentaire mais aussi spirituelle dans laquelle nous devons puiser
afin de parvenir à atteindre le chemin de la vertu conduisant au paradis solaire.

4 - Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport.

Les fondateurs de l'Eglise sont:
Aristote, un jeune homme grec, brillant philosophe et théologien.Dieu en personne vient lui transmettre son Message Divin.Il propageait la parole de Dieu mais nombreux sont les païens qui ne comprenaient pas.
Christos, né en l'an un, proche de la perfection restant sur la même voie qu'Aristote sa vertu était si grande que la où il passait des miracles se faisaient. Il est à l'origine de la fondation de l'Église, des apôtres 12 et des évêques à qui il ordonna d'aller convertir le monde entier afin de sauver le plus d'âmes possibles.
Ces deux prophètes étaient des hommes et non pas des dieux et que l'un et l'autre se complétaient parfaitement.
Ils apportent chacun une partie du message. L'un n'a donc pas de sens sans l'autre."

Célénia se tourna doucement vers Valmer...Elle le scruta comme si elle ne l'avait pas vu depuis 10 jours...

"Tu as peut-être quelque chose à rajouter?"

Elle lui sourit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 17 Fév - 21:30

Valmer l'écoutait parler religieusement, il avait toujours aimé cette voix, sa voix. Sa dernière phrase flottait encore dans l'air, il la méditait ... "l'un n'a donc pas de sens sans l'autre" ... quand il entendit qu'elle le questionnait. Il ouvrit la bouche et articula :

Je crois que tout a été dit. Et de la meilleure manière qui soit. Je n'ai rien à retrancher ni rien à ajouter.

Je suppose que maintes autres questions jalonnent le long parcours qui doit nous mener sur le chemin radieux de la Félicité, père Astorius ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Mar 28 Fév - 10:38

Il avait écouté avec attention le chassé croisé de réponses entre les deux tourtereaux… un peu difficile à suivre par moment mais les réponses lui convenaient tout à fait et ce qui importait…

Très bien mes enfants…
juste une petite précision, l'Eglise aristotélicienne est bien évidemment ouverte à tous, gueux, paysans, artisans ou érudits… mais seuls ceux ayant épousé la voie de l'Eglise peuvent prétendre à s'élever dans la hiérarchie de l'Eglise.


souriant à la remarque de Valmer, il reprit…

ne vous inquiétez pas le chemin n'est quand même pas si long que cela… passons à la suite


Partie 3 : Profession de Foi

Le fidèle en quête du paradis solaire peut s'assurer de mener une vie vertueuse par moultes actions différentes. Certaines de ces actions vous seront présentées et expliquées dans ce dernier volet.



Citation :
LE CREDO ARISTOTELICIEN

A utiliser en toute circonstance afin de montrer sa foi : prière ou messe...


    Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    envoyé pour enseigner la sagesse
    et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés
    En la Vie Eternelle.

    AMEN


LE CREDO COMMENTE

Je viens ici vous expliquez ce que le Credo enseigne et ce qu'il affirme. Je vais prendre chacune des phrases et nous allons réfléchir à chacune.

    Je crois en le Trés-Haut tout puissant : Alors vous affirmez croire en lui qui est le plus puissant et qui est au-dessus de tout. Lui seul est plus fort que tout être et plus fort que la créature sans nom.
    Créateur du Ciel et de la Terre, Des Enfers et du Paradis : Alors le Très Haut a creé la terre et le ciel. Il a tout creé, c'est le créateur de toute choses.
    Juge de notre âme à l'heure de la mort : Oui IL est le juge de notre âme, lui seul décide si nous méritons la vie éternelle, lui seul décide de notre entrée au Paradis ou en Enfer.
    Et en Aristote, son prophète : Aristote prophète du Très Haut.
    Le fils de Nicomaque et de Phaetis : Qui est né de Nicomaque et de Phaetis.
    Envoyé pour enseigner la sagesse : Oui Aristote a été envoyé par enseigner la sagesse transmis par le Très Haut, pour nous apprendre à faire des choix éclairés et dignes d'un vrai sage.
    Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés : Il est vrai, Aristote est venu nous enseigner les lois dinives, il est venu chercher l'âme des hommes égarés pour les rameners au Très Haut.
    Je crois aussi en Christos : Et bien, oui il faut croire en lui envoyé par le Très Haut.
    Né de Maria et de Giosep : Il est né de Maria et Giosep ses parents biologiques, tous deux pieux.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis : C'est vrai Christos a voué sa vie pour nous, il nous a enseigner à suivre la voie du Très Haut , pour que nous puissions comprendre et aller dans la voie de la Vie éternelle et avoir ainsi accès au Paradis.
    C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce : Ponce l'a comdamné à être crucifié.
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver : C'est vrai il est mort sur la Croix pour nous montrer qu'il s'est sacrifié pour nous faire comprendre que le péché n'est pas le bon chemin et que le Très Haut ne nous oublie pas.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut : il a eu sa Vie Éternelle pour avoir aider les enfants du Très Haut.
    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés;
    En la Vie Eternelle.
    : Et bien oui croire en l'Église d'Aristote c'est croire en le Très Haut, la communion, le pardon aux péchés et en l'Action Divine c'est être Aristotélicien et affirmer l'appartenance à cette Eglise.




IMPORTANCE DE CE TEXTE:

Le Credo est le texte fédérateur de notre Eglise, il est là pour faire grandir notre foi en notre coeur. Cette prière affirme notre foi et la crie au monde: il est le signe de notre union de croyants aristoteliciens.Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tout les aristoteliciens doivent le connaitre.

Cette prière est connue sous le nom de Credo (je crois, son premier mot en latin.) Cette supplication à l’appel à la Foi a été écrite par Olcovidus (107-139), poète romain, parmi les premiers aristotéliciens, du IIème siècle, martyr de la foi, mort en priant devant les lions qui allaient le dévorer, le Très Haut l'enleva à la souffrance par un infarctus.

Son but est d'affirmer les croyances et les vérités que nous affirmons en tant qu'aristotélicien. Elle est la prière de notre Union et fondamentale de notre Eglise et permet d’impliquer les fidèles dans les messes.

Ainsi les fidèles, en récitant cette prière affirmeront leur croyance en :


  • Le Très Haut Tout Puissant qui nous aime et qui dans sa toute puissance nous permet de vivre en son royaume
  • Aristote dont nous devons lire les saints écrits, les étudier, les comprendre car c’est en gagnant sa sagesse que nous atteindrons peut être la perfection à laquelle nous aspirons tous.
  • Christos qui après avoir atteint la perfection et a rejoint le Très Haut et Aristote au soleil, au paradis. En effet le paradis se trouve dans le soleil et l’enfer correspondra à la lune :
    « Alors, le Très Haut créa deux astres au-dessus du monde. L’un, rayonnant de lumière, fut appelé “soleil”. L’autre, luisant froidement, fût nommé “lune”. Dieu expliqua à Oane: “Que votre fidélité soit celle des enfants envers leurs parents ou je serais aussi sévère que les parents envers leurs enfants. Car, lorsque chacun de vous mourra, Je le jugerai, en fonction de la vie qu’il a menée. Le soleil inondera chaque jour le monde de sa lumière, par preuve d’amour pour Ma création. Ceux, parmi les tiens, que j’y enverrai, vivront une éternité de bonheur. Mais entre chaque jour, la lune prendra la relève. Et ceux qui, parmi les tiens, y seront jetés n’y connaitront plus que la tourmente.” » (Création - Partie VIII: La décision)



Citation :
LE DOGME ARISTOTELICIEN

Art 1: L’Eglise Aristotélicienne est l’institution spirituelle et universelle qui vise a aider tous les enfants du Très Haut à échapper à l’Enfer lunaire et à atteindre le Paradis solaire.

Art 2: L'Eglise Aristotélicienne est seule détentrice de la vérité divine et toute personne n’étant pas croyante "aristotélicien" est hétérodoxe et se voue donc d’elle-même à la damnation éternelle.

Art 3: Les hétérodoxies sont les croyances fausses qui contredisent le dogme Aristotélicien et induisent en erreur les enfants du Très Haut.

Art 4: Les hétérodoxies sont de quatre types: schisme, hérésie, paganisme et athéisme.

Art 5: Une hétérodoxie ne pourra être tolérée que selon le bon vouloir de la Curie, dans le cadre d'un concordat qui fixera les libertés accordées par cette tolérance.

Art 6: L’Eglise Aristotélicienne prend son nom du prophète Aristote, qui fut le premier à révéler la vérité divine.

Art 7: L'Eglise Aristotélicienne fut fondée par le messie Christos, le second et dernier prophète, qui a complété la première révélation Aristotélicienne.

Art 8: Il n’est pas d’autre prophète qu’Aristote et Christos et leur révélations cumulées donnent le message divin, parfait et immuable.

Art 9: Bien que surpassant les autres enfants de Dieu en gloire et en vertu, Aristote et Christos ne sont pas de nature divine mais humaine.

Art 10: L’intégralité du dogme Aristotélicien est regroupé dans le Livre des Vertus. (1)

Art 11: Les textes que contient le Livre des Vertus sont sacrés et la vérité du moindre de ses éléments ne peut être remis en cause, sous peine d’être hétérodoxe.

Art 12: Les Saints étant les défunts Aristotéliciens dont la vie fut exemplaire, tous les Aristotéliciens se doivent de les honorer et de s’inspirer d’eux dans leur propre vie spirituelle.

Art 13: Pour qu’une personne soit déclarée sainte, il faut qu’elle soit morte, qu’elle ait vécu en modèle de vertu, que son hagiographie ait été rédigée, et validée par la Curie puis par les fidèles.

Art 14: Une hagiographie étant un texte sacré, toute critique ou remise en cause de ceux-ci est un acte d'hétérodoxie.

Art 15: Tous les humains étant enfants du Très Haut Tout Puissant, aucune ségrégation basée sur d’autres critères que la foi, la vertu et le mérite ne doit avoir lieu au sein de l’Eglise Aristotélicienne.


(1) HRP: le livre n'est pas encore terminé, mais c'est la traduction qui ne l'est pas, de façon RP il existe bien déjà dans les archives secrète du vatican . Le dogme peut être complèté mais plus modifié.
Citation :

La Pénitence, est le statut dans lequel se place volontairement le pêcheur s'étant confessé pour s'assurer le pardon divin. Différents moyens de pénitence sont le jeune, le pélerinage ou encore la charité (des explications sur ces actions seront données plus bas).

Le Jeûne, est l'acte par lequel le pénitent ou le simple fidèle se prive de nouriture ou se limite à un repas de base pour un certain temps, se mettant ainsi aux niveau des plus faibles, pour prendre ainsi conscience de la misère humaine que combat l'Église. Le jeûne tire son origine de la méditation de Christos dans le désert.

La Charité, est un acte de vertu que doivent pratiquer tous les aristotéliciens. Elle consite à aider ses frères aristotéliciens sur le chemin de la vertu. Elle se par l'aide aux vagabonds perdus dans les méandres du jeu, l'offre d'un salaire supérieur au minimun légal à ses employés, la vente à des prix non prohibitifs de sa production et le refus d'une spéculation à outrance. Chacun agit dans ce domaine en âme et conscience.

Le Pélerinage, est l'acte de parcourir les royaumes pour prendre conscience de la création. Le pélerinage permet, en plus d'être une preuve de foi forte, de prendre contact avec d'autres frères aristotéliciens et ainsi de les aider. Le pélerinage tire ses origines vraisemblablement de la recherche d'Aristote de la cité idéale.

La Sainteté, est le statut auquel aspirent tous les aristotéliciens. Certains fidèles ont accédé à ce statut par leur respect presque immaculé des pincipes aristotéliciens. Ces saints ont encore au soleil le pouvoir d'influencer certaines choses de la création, il est donc important de les considérer et de les louer. Ceci dit, on ne peut louer les saints, et encore moins le Très-Haut, pour sa propre réussite matérielle. La lecture des hagiographies des différents saints et de régulières, mais toujours sincères, prières sont conseillées.


Il est important se savoir que l'Église ne sanctionne pas, même prohibe, l'ermitage.


  • Voici une série de question sur le sujet précédent :

1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi.
2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en oeuvre
3 ) Pourquoi le Credo est-il si important?
4 ) Qui est Aristotélicien ?
5 ) Que sont les hétérodoxie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmer

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 2 Mar - 9:12

Père Astorius, le sombre doute ayant ses limites, je souhaite que vous puissiez tirer au clair les ambiguïtés relatives à l'érémitisme. Vous dites qu' ...

Citation :
Il est important se savoir que l'Église ne sanctionne pas, même prohibe, l'ermitage.

... alors soit l'Eglise ne sanctionne pas les ermites, soit elle prohibe ce choix de vie, donc elle l'interdit. Qu'en est il exactement ? Ce point est important pour moi.

A ce sujet, une fable me revient en mémoire et elle dit à peu près ceci ...


Citation :
Le Rat qui s'est retiré du monde

Les Levantins en leur légende
Disent qu'un certain Rat las des soins d'ici-bas,
Dans un fromage de Hollande
Se retira loin du tracas.
La solitude était profonde,
S'étendant partout à la ronde.
Notre ermite nouveau subsistait là-dedans.
Il fit tant de pieds et de dents
Qu'en peu de jours il eut au fond de l'ermitage
Le vivre et le couvert : que faut-il davantage ?
Il devint gros et gras ; Dieu prodigue ses biens
A ceux qui font voeu d'être siens.
Un jour, au dévot personnage
Des députés du peuple Rat
S'en vinrent demander quelque aumône légère :
Ils allaient en terre étrangère
Chercher quelque secours contre le peuple chat ;
Ratopolis était bloquée :
On les avait contraints de partir sans argent,
Attendu l'état indigent
De la République attaquée.
Ils demandaient fort peu, certains que le secours
Serait prêt dans quatre ou cinq jours.
Mes amis, dit le Solitaire,
Les choses d'ici-bas ne me regardent plus :
En quoi peut un pauvre Reclus
Vous assister ? que peut-il faire,
Que de prier le Ciel qu'il vous aide en ceci ?
J'espère qu'il aura de vous quelque souci.
Ayant parlé de cette sorte
Le nouveau Saint ferma sa porte.
Qui désignai-je, à votre avis,
Par ce Rat si peu secourable ?
Un Moine ? Non, mais un Dervis :
Je suppose qu'un Moine est toujours charitable Laughing

Jean de La Fontaine


Quant à savoir qui va au Paradis ou en Enfer et pourquoi ... je suis convaincu que les actes et les pensées des hommes tout au long de leur vie, selon qu'ils seront empreints de bonté ou de haine, de bienveillante compassion ou de rigide intransigeance, de tolérance ou d'obscurantisme et selon qu'ils s'accompliront au sein du chemin tracé par la parole Divine ou en dehors les conduiront vers le Paradis ou l'Enfer. L'éternelle lutte de la vertu et du péché ...

Père Astorius, parmi les vertus dont vous nous avez parlé, il y en a une qui me semble absente, la Rédemption. La prise de conscience des fautes qu'on a commises et la volonté de les racheter par diverses pénitences que l'on s'impose. Je me souviens de la légende de Saint-Julien l'Hospitalier et je me suis souvent demandé ce qui, après de tels actes, faisait de lui un Saint ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astorius

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Lun 5 Mar - 14:19

à la première remarque de Valmer, Le Barbu se pencha vers les manuscrits qu'il venait de leur distribuer…

Son village d'abord reflétant la perplexité se fendit d'un large sourire…


Oh moi je ne dit rien, Mon Fils… il ne s'agit que d'écrits… et à ce que je vois, effectivement le moine copiste a quelque peu travesti l'esprit du texte en le recopiant… il fallait bien sur lire :

Citation :
Il est important que l'Eglise ne cautionne pas, même prohibe, l'ermitage…

(hrp : ce qui est en encadré dans mes posts sont des écrits officiels servant lors des pastorales… Astorius n'est pas en train de lire des pages et des pages à vos marionnettes, désolé de ne pas l'avoir précisé au début)

Ce ne fait pas partie de votre enseignement mais puisque cette question de l'ermitage vous passionne, je vous donne à lire ce texte d'un des épisodes de la vie d'Aristote, sa rencontre avec l'ermite

Citation :
Vita d'Aristote: Dialogue XII: l'Ermite

Aristote cheminait en Attique alors qu'il avait rendu visite à un lointain parent vivant à Thèbes. Il était seul, ayant laissé la responsabilité de son école à ses meilleurs élèves. Mais à une bifurcation, il se trompa de chemin et au lieu de redescendre vers la plaine et la ville, il s'engagea dans les collines. Au bout de deux heures de marches, il se rendit compte de son erreur et avisa une habitation isolée. Il décida d'y aller demander conseil sur la route à suivre.

Au fur et à mesure qu'il s'approchait, il se rendit compte que ce qui de loin passait pour une maison n'était une mauvaise cabane adossée aux rochers, masquant grossièrement l'entrée d'une grotte.

Il frappa à la porte et héla, on vint lui ouvrir. L'homme, âgé, était à peine vêtu, et seulement de haillons. Il était maigre et hirsute.

Aristote : "Bonjour, vieil homme. Je me suis perdu et cherche le chemin de Mégare."

Ermite : "C'est si tu y vas, que tu seras perdu."

Aristote : "Je n'ai point souvenir que la ville ou les routes alentours soient à ce point peuplées de brigands."

Ermite : "Qui donc te parle de brigands. Elles sont peuplées d'humains. C'est déjà bien assez dangereux. "

Aristote comprit alors qu'il avait affaire à un ermite.

Aristote : "Dis-moi, es-tu heureux ?"

Ermite : "Si je suis heureux ? Et comment ! J'ai tout ce qu'il me faut : l'eau de la rivière, des oliviers, un petit jardin. Et comme je ne suis pas maladroit de mes mains, je fabrique ce dont j'ai besoin. Je n'ai besoin de rien, ni de personne. Je suis parfaitement heureux."

Aristote : "Un homme ne peut pas se contenter d'une telle vie. Ou alors il n'est pas pleinement."

Ermite : "Balivernes ! Je suis le meilleur des hommes."

Aristote : "Comment le saurais-tu, toi qui ne connais pas les autres ? Etre un humain, c'est vivre selon la vertu. Et la vertu est une pratique qu'on ne peut exprimer qu'avec les autres. Tu vis bien certes, mais tu ne pratiques aucune vertu puisqu'il n'y a personne avec qui tu puisses la pratiquer. Tu vis comme un ours, indépendant. Mais a-t-on vu un ours faire preuve de vertu ? Tu n'es pas un homme heureux puisque tu n'es même pas un humain. Un humain a des amis, où sont les tiens ?"

Ermite : "Mes amis sont la nature, mes oliviers, mes légumes."

Aristote : "Une véritable amitié se fait entre égaux. Tu es donc l'égal d'un olivier : planté et immobile. Tu survis en marge de la Cité au lieu d'y participer comme le fait tout véritable humain. Je vais donc te laisser prendre racine, adieu !"

Et Aristote reprit sa route, descendant vers Mégare.

Par contre je ne connait pas ce Jean de la Fontaine dont vous me citez ce si joli poème …

Vous avez tout à fait raison pour ce qui est du Paradis et de l'Enfer, c'est bien évidemment la façon dont les hommes conduiront leur vie, s'ils vivent ou non selon les principes édictés par Aristote et Christos, qui les conduiront au moment du Jugement dernier, soit au Paradis, soit en Enfer…
J'aimerais également que vous répondiez à la première partie de la question : qu'est ce que le Paradis, qu'est ce que l'Enfer ?

Pour ce qui est de la Rédemption, ne vous inquiétez pas, nous en parlerons dans la dernière partie de votre enseignement
Nous ne l'avons pas oublié…c'est effectivement un des piliers du pardon

par contre je ne connais pas le saint dont vous me parlez, il ne s'agit pas d'un saint aristotélicien… il m'est donc difficile pour moi de commenter sa vie…


(hrp:attention à ne pas mélanger, l'aristotélicisme, même s'il s'inspire de nos connaissances judéo chrétiennes, s'en écarte pour de nombreux points… les Saints aristotéliciens sont répertoriés ici et pour ma poupée, il n'existe que ceux là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celenia

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   Ven 30 Mar - 16:21

Célénia avait pris le temps d'écouter les réponses de Valmer et avait beaucoup réfléchi à certains thèmes qui faisaient écho en elle.
Puis elle lut les documents fournis par le père Astorius.
Elle mit du temps à répondre, non que les questions soient difficiles mais elle avait l'esprit ailleurs... un questionnement était en marche dans son âme...
Elle se demanda pourquoi l'ermitage l'intéressait tant...Avait-il envie de disparaître au monde...?

Au bout d'un certain temps, elle finit par répondre:


"1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi.

Le paradis est l'endroit où nous, fils de Dieu, après notre mort, nous le rejoindrons si nous avons toujours eu la foi et fait de bonnes actions.
L'enfer est l'endroit où le Très-Haut envoie les personnes qui ne sont pas dignes de rentrer au paradis.

2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en œuvre

Charité et aider son prochain pour ça je soignerai les malades lorsque j'aurai acquis mon diplôme de médicastre, donner aux plus pauvres et surtout les guider vers la voie du Très-Haut.

3 ) Pourquoi le Credo est-il si important?

En récitant cette prière nous sommes en totale osmose spirituelle avec notre foi, une communion parfaite en soi mais aussi avec tous les croyants qui sont dans l'église.

4 ) Qui est Aristotélicien ?

Pour être Aristotélicien il faut être baptisé, faire preuve de bonne foi et être fidèle.
Il faut chercher à vivre vertueusement, agir sur le modèle de Christos et se repentir de ses mauvaises actions.

5 ) Que sont les hétérodoxie ?

Les hétérodoxies sont les croyances fausses qui contredisent le dogme aristotélicien et induisent en erreur les enfants du Très Haut.
Elles sont schismatiques (séparation à partir d'un dogme divergent d'une même foi), hérétiques (foi totalement différente), païennes (plusieurs dieux ou divinisation de la nature) ou encore athées."

Elle prit son verre et but un peu d'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale de Celenia et Valmer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale de Celenia et Valmer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pastorale de Celenia et Valmer
» Pastorale ou cérémonie? Lisez cette affiche
» [RP] Pastorale sur la Vita d'Aristote
» pastorale
» Pastorale :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché Métropolitain de Bordeaux :: Diocèse de Périgueux :: Paroisses du diocèse (Bergerac - Castillon - Périgueux - Sarlat) :: Paroisse de Périgueux-
Sauter vers: